10 mai 2017

Bal des Princesses 2017... J-30

Oyé, Oyé.

Chaque Printemps, votre grand chambellan, Dan Marie Rouyer, sonne le rassemblement du « tout Paris pimpé cour de Versailles » pour le Bal des Princesses.

Samedi 10 Juin, cet happening royal et mondain réunira, dans une atmosphère anachronique, anonymes et célébrités au look baroque et décalé. Choucroutes de marquises, décolletés pigeonnants et mouches mutines seront de rigueurs.

L’édition de ce printemps 2017 se déroulera à Paris, dans le Pavillon de chasse de napoléon III, situé à l’orée du bois de Vincennes et sera bucoliquement royale.

Les fastes débuteront en mode Garden party. Nos marquises d’un soir marivauderont dans les bosquets, tandis que nos sages duchesses se restaureront aux estaminets extérieurs en contemplant le coucher de soleil sur le parc.

Plus tard, nos marquises "successfull" se pavaneront des salons d'apparat au boudoir électro ou sur le spectaculaire Dancefloor du Salon de l’empereur.

Selon le protocole en vigueur, toute personne insuffisamment costumée, se verra refuser l'accès royal.



Date : Samedi 10 juin 2017 de 21h à l’aube.

Lieu : Chalet du lac

Adresse : Orée du Bois de Vincennes, Avenue de Bel air, 75012 Paris

Petite Restauration sur place

Tenue Baroque Exigée

Tarif : 25€ l’entrée (uniquement sur prévente) sur : https://www.weezevent.com/le-bal-des-princesses-2017
Places, idées dress code, location costumes, informations générales sur : www.lebaldesprincesses.com
Instagram : @baldesprincesses
#baldesprincesses
Facebook : https://www.facebook.com/LeBalDesPrincesses/


 



Une nouvelle édition du Bal des Princesses se prépare. Nous sommes un petit groupe d'amis libertins à y aller ensemble. Joignez-vous à nous !
Ceux qui me connaissent, ou me suivent depuis un moment, savent à quel point j'adore ces soirées. Je les attends chaque année avec impatience. Je prépare un costume avec inspiration. Et nous passons toujours de très bons moments entre amis.

Attention ne tardez pas, places limitées. Tout comme les stocks de costumes dans les boutiques  parisiennes pour ce soir là.
Et pensez à arriver tôt, et sans vestiaire, pour éviter l'attente à l'entrée.

A bientôt les Princesses et les Princes !

16 avril 2017

L'image... Soirée Eros et Camélia, Acte 1 : Marie-Antoinette





Des meilleures soirées il me reste toujours une image forte. Comme une photographie d'un instant particulier, hors du temps, délicieux.

La semaine dernière j'ai eu le plaisir de découvrir la première soirée d'Eros et Camélia. Un couple d'amants qui partagent leur plaisir du libertinage en proposant leurs propres soirées privées.
Un lieu : l'appartement atypique loué pour l'occasion.
Des convives : une quarantaine d'amis des hôtes.
Un thème costumé : Marie-Antoinette.
Des animations : buffet, photographe, jeux coquins, cadeaux-souvenir.

Je laisse mes amies bloggeuses vous raconter cette superbe soirées sur leurs blogs respectifs : Miss-Flo et Clarissa Rivière.


L'image qui me restera de cette soirée se déroule vers 3 heures du matin.
Après nos folies libertines dans les chambres et le salon de l'appartement, je me suis retrouvée avec quelques filles dans la salle à manger. Nous étions autour du piano à queue qui présentait le buffet des rafraîchissements. Nos compagnons devaient être encore en train de jouer, ou de fumer à la fenêtre, où à la salle de bain, je ne sais plus... mais qu'importe !
Fatiguées de nos folies, et de l'heure avancée, aucune de nous n'avait eu le courage de renfiler sa robe à crinoline. Pour un rafraîchissement les bustiers, corsets, serres-tailles, et porte-jarretelles suffisent ! Agrémentés des colliers de perles, diadèmes, teints rosés, bouches écarlates et mouches délicates.
Nous papotions gaiement, quand j'ai demandé à ce groupe de princesses dévergondées ce qui manquait à cet instant extraordinaire. Rien... juste le temps de le savourer encore... avant de partir dans la nuit, dentelles et froufrous cachés sous nos longs manteaux.


Eros et Camélia, un grand merci pour cet instant magique que vous nous avez offert. Ainsi qu'à H. pour m'avoir cooptée à cette soirée.

2 avril 2017

Récits et Tests de mon amie Avant Tureuse

Par cet article, je voudrais vous présenter la plume d'une très bonne amie, une confidente, une complice de jeux libertins, Avant Tureuse. Elle travaille pour un des plus grands sites français sur la sexualité, le site Nouveaux Plaisirs. Elle y publie des tests de sextoys ou produits liés à la sexualité. Elle écrit également son parcours sexuel et libertin en récits partagés sur les blogs de ses partenaires et amis.
Voici la liste de ses écrits, que je tiendrai à jour régulièrement. Les liens mènent vers ses articles.



Les tests pour le site Nouveaux Plaisirs :



L'huile Prodigieuse de Nuxe







Le vibromasseur Fun Factory Cayona







L'huile Délicieuse Deluxe Massage pêche abricot de YesForLove






Le vibromasseur Love To Love de Captain Charm







Les lingettes intimes YesForLove








Le vibromasseur FunToys GVibe2

 




L'huile Affolante de YesForLove

 




L'eau de draps Affolante de YesForLove





Le Daya de Passage du Désir







Les récits de ses expériences :


Mon premier trio
Une chambre d'hôtel et ta langue...
Une chambre d'hôtel et ta langue... ( II ) 
Trio
La surprise
Ma première expérience de femme soumise
Une soirée burlesco-érotico-artistique
Mon meilleur plan cul d'un soir
Une parenthèse imprévue
Une belle after libertine
L'anniversaire à la Factory d'Olivier M. Chapeau
L'Odeur...
... de l'Envie 

23 février 2017

" Mon Gainsbourg à moi " par Mademoiselle A


Retour sur le spectacle de Mademoiselle A vu hier soir au théâtre Trévise : Mon Gainsbourg à moi.





Un one woman show qu'elle tient avec énergie du début à la fin. Chansons, théâtre, humour, pianiste live, projections d'images, mise en scène travaillée, c'est un spectacle vraiment complet. Et impressionnant pour une artiste seule !
Le pianiste est super aussi, on le croit sérieux au début, puis il part dans une vrille contrôlée inattendue.


Je ne connaissais pas très bien le répertoire de Gainsbourg, mais ça n'empêche pas d'apprécier le spectacle. Et aussi de découvrir que des chansons chantées par d'autres avaient été composées par lui.

Le public participe au spectacle, grâce à l'intimité d'une salle à taille humaine où l'artiste déambule auprès des spectateurs.

A la fin de la représentation, elle et son mari-producteur viennent papoter avec nous, et propose d'aller boire un verre en after. Une convivialité très appréciée !


Prochaines dates : 1 et 22 mars, 24 mai, 7 juin.
Réservations sur Billet Réduc, ou au théâtre.

Retrouvez Mademoiselle A sur son site, ou sa page facebook.

16 avril 2016

* Club * Le second No Comment

Isabelle et Alain, aujourd'hui aux commandes du Taken, ont tenu le No Comment, au n°38 rue de Ponthieu, avant sa reconversion en boite de nuit.
Au n°59, l'équipe du Rituel Foch ouvre un nouvel établissement, en reprenant le nom No Comment. C'est à la fois un club libertin au sous-sol, un restaurant et une boite de nuit à l'étage.

http://nocomment-club.fr/


Y aller, se garer : 
Dans un quartier très fréquenté, mieux vaut viser les parkings, ou utiliser le voiturier ( vendredis et samedis soirs ).

Accueil :
Très sympathique, c'était une sortie de groupe, l'organisateur avait prévenu de notre arrivée, nous étions attendus.

Déco : 
Une décoration classique de clubs libertins années 2010 : rouge, noir, léopard, velours, lumières tamisées. Mais assez minimaliste. Décevante comparée à ce qu'était la déco baroque très travaillée du premier No Comment.

Piste de danse :
De belle taille, la piste est entourée de miroirs et de banquettes. Malheureusement la musique m'a semblé être la même toute la soirée, sans morceaux connus ou originaux. Les basses sont trop mal réglées à l'entrée de la piste, nous avons du quitter les banquettes à cet endroit là.

Coins câlins :
C'est le point fort, et l'élément central du club. Ils sont grands et ouverts, très inspirants pour des jeux pluriels. Ils seraient parfaits si les boites de préservatifs et de mouchoirs étaient accrochés aux murs, plutôt que posés sur les matelas.

Douche :
La zone sanitaire devait déjà exister avant la création du club il y a quelques mois ( peut-être que cette adresse était déjà une boite de nuit avant ? ). Et n'a pas du être rénovée... Verrous des toilettes de droite qui ne ferme pas. Cuvette écaillée dans ceux de gauche. Lave-main bouché. Fils électriques qui pendent sans ampoules dans la pièce coiffure-maquillage face à la douche. C'est lamentable.

Bar :
Une conso par personne est comprise dans l'entrée au club. Ne souhaitant pas boire d'avantage, je n'ai pas regardé la carte proposée.
Je n'ai pas vu de " petit grignotage " que j'apprécie d'habitude en milieu de nuit, comme des petits bonbons, ou des morceaux de fruits à picorer.

Restaurant :
Je n'ai pas testé le restaurant.

Clientèle :
En dehors du groupe avec lequel j'ai fait cette soirée hier ( un vendredi ), il y avait 2 ou 3 couples dans le club. Impossible de juger le style de clientèle d'un club aussi vide.
La clientèle de la boite de nuit à l'étage au dessus du club libertin est dans le style habituel des boites de nuit branchées du triangle d'or. " jeunes beaux et riches ", fils-à-papa et minettes hautaines. Portant des regards dédaigneux sur la clientèle du club libertin.

Ambiance :
Pas d'ambiance faute de clients. Les 2 ou 3 couples n'ont fait que croiser leurs horaires de passage dans le club.
Je ne prends pas en considération l'ambiance du groupe de la soirée organisée, elle ne dépend pas du club, et aurait été la même ailleurs.

Points positifs :
Les coins câlins, qui me semblent être les plus grands que j'ai visités sur Paris. Les jeux pluriels qu'on peut y imaginer sont sans limites !

Point négatifs :
C'est que je ne trouve pas d'autre point positif que la grande taille des coins câlins...


Mais dans tout le négatif, je retiendrai ce mot, cette insulte, de la serveuse : NORMAL.
Explication :
Vers 3h30, il restait une petite dizaine de personnes, tous du groupe de la soirée organisée. Nous étions dans et autour du grand canapé du couloir, à papoter.
La serveuse est arrivée avec nos cartons de consommations à la main. Et nous a dit :
" J'ai vos cartons, je vous raccompagne, c'est club normal maintenant ".

Les libertins, ces " anormaux " donc !, sont priés de vider les lieux, pour laisser la place à la clientèle de la boite de nuit, qui poursuit sa soirée commencée à l'étage, en descendant au club libertin.

Quelle élégance du club envers sa clientèle libertine !

Et pour compléter la soirée, c'est en récupérant nos sacs et manteaux qu'on découvre le vestiaire payant, ce qui n'est pas annoncé sur le site du club. Et très rare : le vestiaire payant est une pratique de boite de nuit, pas de club libertin.

Y retourner ? :
no comment...



Pour retrouver ce qu'était le premier No Comment, j'ai suivi Isabelle et Alain au Taken, je vous le recommande.

Visions croisées de personnes également présentes à cette soirée :
Miss-Flo :  http://libertinement-flo.fr/2016/04/16/no-comment-ou-le-non-lieu-du-libertinage/
Mr Nouveaux Plaisirs :  http://www.nouveauxplaisirs.fr/decouverte-no-business-libertinage/19305#comment-7120