26 juin 2010

( Parenthèse ) Soirée " Très Select " - Récit



Soirée " Très Select " ? Ha ouais ?


...


Les seuls à avoir assuré ? Les convives, tous ayant respecté le dress code " Festival de Cannes ", pour le plaisir de nos yeux. Félicitations, à eux.


Edit dimanche matin : et en plus là les orgas sont en train de foirer leur rédemption... au lieu d'admettre qu'ils se sont plantés, ils restent de marbre, ayant juste annoncé sur leur page Facebook que les photos de la soirée arriveraient prochainement, supprimant les commentaires négatifs, et bloquant leurs convives les plus remontés de leur mur.
Dommage, des excuses auraient minimisé la colère des convives qui aujourd'hui se sentent tout simplement... pigeonnés...
Là leur silence et leur censure ne fait que l'accroître.

23 juin 2010

( Parenthèse ) Soirée " Très Select " - Présentation



J'ouvre sur ce blog une parenthèse non-libertine, pour vous présentée la soirée " Très Select ".



Le concept est on ne peut plus simple : les candidats intéressés par cette soirée," the place to be " ce 25 juin, s'inscrivent sur le site de Très Select, et votent entre eux pour choisir les élus qui participeront à cette soirée. RDV est donné aux élus Place de la Concorde, un cortège de limousines les conduira au lieu de la soirée, tenu secret, où les convives seront accueillis avec tapis rouge et photographes.
Je m'étais inscrite dans le but de donner mon vote à une copine, puis j'avais délaissée ce concours, ne jouant pas le jeu de voter, ni de commenter les profils des autres candidats.

J-7 : Mail de Très Select, devant la quantité de faux profils ( fausse photos, candidats n'ayant jamais eu l'intention de venir réellement à la soirée, et j'en passe ), il reste des places, je suis conviée.
Quelques secondes de réflexion... je serai en pleine forme le lendemain pour le gala de mon école de danse ^^... mais hop billet imprimé !



Le flyer de la soirée :




Le mail reçu hier soir :


Bonsoir,
Le départ de votre limousine est fixé à 21h00 le Vendredi 25 Juin. Le départ se fera devant le Grand Palais à proximité de la place de la concorde.
Nous vous conseillons donc d'arriver 5 minutes avant.
En cas de non respect du dress-code, l'entrée pourra vous être refusée. Smoking et robes de soirée pour les femmes. Un costume pourra éventuellement convenir à condition d'être agrémenté d'un noeud papillon (ou à la limite d'une cravate).
Nous espérons que tout le monde jouera le jeu pour passer ensemble une soirée mémorable.
A Vendredi.
L'équipe Très Select


Fou rire devant mon écran, " votre " limousine... première fois qu'on me dit " votre " limousine ^^


Le staff insiste encore une fois sur le dress code type festival de Cannes, et c'est tant mieux ! Je porterai une robe fuseau BCBG Max Azria, fushia, talons noirs, pochette vernie noire, et je suis en pleine négociation pour piquer emprunter le châle indou, noir brodé de rose de maman.


La soirée promet de nombreuses surprises annoncées sur sa page facebook, un lieu tenu secret, une arrivée en limousine, un tapis rouge, des photographes, mais aussi...



Laure Kczekotowska, styliste de Haute Couture, qui habillera quelques élues de la soirée, à commencer par une jeune femme suivie par les caméras, pour un reportage, pendant toutes la soirée, ainsi que les 2h précédentes, pendant sa préparation ( chouette on va apprendre à s'épiler, d'hydrater, se masser, se shampouiner, se coiffer, se maquiller, se vernir les ongles, se parfumer, s'habiller, se chausser, et traverser tout Paris sur des talons aiguilles... en 2h ! )


Chayenne Tahiti, créatrice de bijoux, qui présentera sa dernière collection, en perles de Tahiti.
Par le plus grand des hasards, je suis hyper branchée, le cadeau parental pour mes 20 ans était... un bague, ornée d'une perle de Tahiti. Une bague qui en plus a une histoire, les pierres héritées de ma grand-mère, la perle offerte par mes parents pour les 20 ans, la monture dessinée par moi, avec l'aide et les conseils du bijoutier. Un futur partenariat avec Chayenne Tahiti ?


LXYR qui lancera ses nouvelles boissons énergisantes, une canette pour hommes, et une pour femmes, original !






Le mix officiel de la soirée :

http://www.deezer.com/fr/music/chris-mensi/tres-select-prologue-549333







Edouard Nahum, et ses bijoux en diamants.










Une soirée très prometteuse en perspective !

Vivement vendredi !



Un dernier lien, le carnet explicatif de cette soirée, envoyé hier soir : https://asp-indus.secure-zone.net/v2/index.jsp?id=29/487/560&lng=fr

J'espère pouvoir vous montrer de belles photos !

21 juin 2010

Erreur de destinataire

Il est rarissime que je bloque pendant mes activités libertines, mais là...

Pour vous situer la scène : cette après-midi, en club, j'étais prise en levrette par mon accompagnateur, pendant que j'honorais de ma bouche un autre homme assis en tailleur face à moi ( jusque là tout va bien, mieux que bien même ).
Un 3ème homme nous regardait devant " notre " coin câlin.
Comblée par mon accompagnateur ( ^^ ) je m'écroule de fatigue si on peut dire, sur mes talons, en un soupire mêlé à un rire limite compulsif ( vraiment comblée ^^ ).
Et j'entends notre voyeur dire : " elle est très belle "

En choeur, mon accompagnateur et moi répondons un " merci ", encore essoufflé pour moi, et le sourire " dentifrice " pour mon accompagnateur. Notre invité de trio approuve d'un " ô oui ".

Sauf que...
Notre voyeur dit : " ha mais non non ! sa queue ! ", en pointant notre invité du doigt.

Un quart de millième de seconde de blocage, je me vexe ou je ne me vexe pas ? Telle est la question... Avant d'éclater de rire tous les 3 en même temps !

On ne me l'avait pas encore faite celle là ! rire !!!

Notre voyeur était peut être envieux de cette " queue ", ou alors bi, peut être gay ? Mais pour pénétrer ( sans mauvais jeu de mot ) un trio, il faut s'adresser à un trio, pas qu'à une seule personne de ce trio. A recopier 50 fois, les voyelles en rouge, les consonnes en bleu, pour que ça rentre ( sans mauvais jeu de mot - bis ).

14 juin 2010

Suivez le guide !






Ce livre est petit joueur dans son titre : samedi soir nous étions 5 !

L'illustration de couverture me plaît bien bien plus que le titre, mais faute de place nous n'étions " que " 5.
Mais 5 amis, alors que demander de plus ?







Samedi dernier, j'ai eu cette occasion que j'apprécie beaucoup, faire découvrir un club que je connais à des amis qui n'y sont encore jamais allés. C'était le Château des Lys, en compagnie de d'un couple d'amis.
Je me suis donc prêtée au jeu de guide touristique, comme ils l'avaient fait pour moi à notre visite du Roi René. Nous arrivons tôt pour la soirée, les convives finissent juste de dîner, nous pouvons donc visiter chaque recoin-câlin sans déranger personne. Je vois chez Mlle et Mister le même enthousiasme que j'avais eu moi-même à la découverte de ce club. Nous ne pouvons malheureusement pas aller voir la cave, elle est pour le moment fermée, en prévision de la soirée " mousse " qui débutera plus tard dans la soirée ( 1m de billes de polystyrène remplissant la cave, l'idée me plaît ! mais le cours des évènements nous occupera ailleurs, loin de la cave, pour notre plus grand plaisir ! ).


Nous redescendons au bar, pour y attendre V. et O., un couple d'ami que j'avais présenté à Mlle et Mister quelques semaines plus tôt, qu'ils avaient beaucoup apprécié, c'était donc l'occasion de tous se revoir. L'ambiance est excellente, malgré la musique franchement mauvaise... Du monde danse, des femmes abordent de superbes tenues, très osées pour certaines, mais la musique ne nous donne pas tellement envie de les rejoindre, nous préférons papoter.
Sur Suavemente de Elvis Crespo ( clin d'oeil à Libertango et Lamyss ;) ) nous tentons une percée sur la piste, mais après ce titre la musique redevient peu entraînante, nous retournons au bar.
V. et O. arrivent peu après, notre petit groupe est heureux de se retrouver, et part assez rapidement à l'exploration des coins câlins.
Le lit à colonne nous plaît beaucoup, mais il est trop dans le passage, O. nous suggère avec raison un autre coin plus excentré, nous le suivons.
J'aime beaucoup le rideau de fils rouges, mais je comprendrai en cours de câlin ce qui me dérange en fond sonore : on y entend à la fois la musique de la piste de danse, et celle type " ambiance " des coins câlins, le mélange n'est pas très heureux, mais vite oublié par nos occupations câlines.


Instinctivement, sans y réfléchir, nous reproduisons ce que nous avions fait à notre précédente sortie tous les 5. Mlle s'installe aux côtés de V, elle même dans les bras de O . Pendant que moi je me penche sur Mister. Et comme à notre nouvelle ( bonne ? ) habitude, nous sommes très rapides à démarrer, alors que Mlle, O et V profitent d'un long moment de tendresse. C'est très beau à voir, cette douceur entre eux. Mais mon envie pour Mister se fait trop pressante, les ébats sont lancés !


Un couple viendra quelques instants avec nous, mais voyant le manque de place dans ce coin câlins, ils repartiront assez vite, je l'espère pas trop déçus, mais 5 personnes c'est vraiment un maximum derrière ces fins rideaux. Quelques autres personnes s'attarderont au balcon surplombant " notre " coin, à noter 2 réflexions que nous avons prises pour amusantes ( nous sommes bien là pour nous amuser n'est-ce pas ? ) :
- " mais ils vont nous faire un p'tit ! ", oui nous squattons ce coin depuis au moins 2h on sait... et alors ! , les 3 filles ayant répondu en coeur " ha non hein ! " avant de pouffer de rire et de retourner à nos occupations.
- " y'a que des filles ??? ", je devais cacher Mister à ce moment là, et O... on lui a toujours dit qu'il portait très bien les cheveux mi-longs, alors surtout qu'il n'en change pas !


D'ailleurs à un moment je vois O taquiner Mlle sur sa timidité, sans aucun doute pour détendre l'atmosphère et la mettre en confiance, mais je me demande si elle va bien le prendre... Je somme donc Mister de m'abandonner pour aller la défendre ! Mais il se contente d'en rire en les observant du coin de l'oeil, finalement il a raison, ils sont assez grands pour se débrouiller, et O aura parfaitement réussi son entreprise, l'ambiance n'en sera que plus osée par la suite !


Je suis encore fière de ce que m'aura dit Mister pendant que je m'occupais soigneusement de lui, c'est un peu flou à ma mémoire, mais quelque chose comme " tu me tortures là, mais c'est si bon ! ". Compatissante, je l'achèverai de ma langue, sa fin préférée m'avait-il confié il y a quelques temps, mais que nous n'avions encore jamais exaucée jusqu'à ce jour.


Il m'avait aussi confié la seconde de ses préférences, avait su me donner envie, c'est donc avec un plaisir partagé qu'il pris le chemin le plus étroit. Que de nouveautés pour nous deux ce soir ! Est-ce le superbe cadre de ce club ? La chaleur émanant de cette clientèle très sexy ? Le plaisir de nous retrouver ? Ou le contraste avec la douceur de notre trio voisin si agréable à voir ? Peu importe...


Depuis presque 3h que nous kokinons, je prends une pause douche ( bien méritée ^^ ), suivie par Mister qui sera resté quelques instant admirer nos amis, pour qui les choses se dévergondent de plus en plus ! En revenant, nous n'osons pas les déranger, de peur de les interrompre, alors nous restons en retrait, sans revenir sur le lit, juste à les observer. N'étant que peu voyeuse, et ayant, ô ciel ! un homme nu, pas encore rhabillé, contre moi, je reprends mes caresses, s'agenouillant devant lui. Mais assez vite trop soif, je manque de salive. Mlle, V et O finissant, nous descendons tous au bar pour un dernier verre.


Nous n'arrivons pas à nous quitter, et discutons encore et encore au bar, une main sur une cuisse, l'autre sur une chute de rein. Si la fatigue n'était pas de la partie, je crois que nous serions tous remontés !


Une fois dehors nous discutons encore à 4h du matin... de nos prochaines soirées ensemble !
Un badaud nous apostrophe d'un " c'est bien ? passé une bonne soirée ? ", nous l'entendrons à peine...

9 juin 2010

Shopping Libertin

Qui n'a jamais entendu d'éloges à propos des célèbres magasins d'usine de Troyes ?
" De grandes marques à prix réduits à moins de 2h de Paris "

Ayant plusieurs soirées haut de gamme de prévues dans les semaines à venir, et l'envie de combiner le luxe à la luxure sans me ruiner ( ni avoir à soudoyer mon banquier, c'est plutôt Steph', mon concessionnaire automobile que je vise pour le moment ), nous avons donc organisé avec un couple d'amis une virée " Shopping Libertin ".

Les magasins d'usine de Troyes se présentent en 2 zones, à une dizaine de minutes de route l'une de l'autre. L'idéal est donc d'y passer la journée, en déjeunant sur place.



9h
9h30 : Mlle et Mister viennent me chercher chez moi. C'est parti !


11h15 : Nous arrivons aux premiers magasins, et je repère immédiatement Max Azria, LA marque pour laquelle je suis venue : robe du soir, à la fois classes, soignées, et terriblement élégantes ! Nous entrons, et Mister annonce la couleur à la vendeuse qui se présente à nous : nous venons pour DES robes, et avons bien l'intention de nous faire plaisir. Elle ne nous lâchera donc pas d'une semelle.
Elle commence à présenter des modèles, et à conseiller Mlle sur ces choix. Alors que moi je suis déjà en route pour les salons d'essayages, les 4 robes m'ayant tapé dans l'oeil sur le bras.
La première violette est trop juste, elle retourne sur son cintre.
La seconde vert d'eau est trop claire, et fait triste sur mon teint pâle.
La troisième fushia... parfaite !
La quatrième bleu nuit aussi !
Banco pour ces 2 dernières alors !
Oui j'ai une capacité à un shopping rapide et efficace assez impressionnante, élevée par une mère à l'organisation exemplaire, c'est sûrement génétique.
Je demande quand même son avis à Mister qui approuvera mes choix, et nous rions devant l'air dubitatif de la vendeuse, le voyant passer de la cabine de Mlle à la mienne, sans frapper, et où qu'en soit l'enfilage des tenues. Au bout de la 3ème fois je crois qu'elle a cessé de s'en formaliser.
Mlle choisir 2 robes elle aussi.
Nous sortons de la boutique tous très enthousiastes ! Par ces trouvailles qui nous ravissent, mais aussi par les 40% de remise pratiqués à Troyes? Et nous imaginons déjà les prochaines soirées où nous les porterons.



C'est au tour de Mister de faire son shopping, direction Kenzo à quelques pas de là.
Costume, chemises, il essaye tout, et nous fait répéter quarante-douze fois " ô comme il est beau ". Mais... c'est sur le vendeur que je louche... et je ne suis pas la seule ! Désolée Mister, mais l'inaccessible a cet attrait si excitant auquel les amis confirmés ne peuvent prétendre.

Annonce : Mr le vendeur de chez Kenzo, c'est où vous voulez quand vous voulez ! ( et je ne suis pas la seule - bis ).


Il est 14h, Kenzo ferme à 17h30 pour inventaire, nous partons donc pour l'autre zone de magasins, pour revenir à temps récupérer le costume envoyé en retouche pour l'ourlet.


Arrivés aux autres magasins nous déjeunons sur le pouce, et j'épate la galerie avec mes fondants au chocolat : Mlle et Mister cuisinent à merveille le salé, mais son moi à l'aise en dessert, donc un rien fait sensation ! ^^

Passage rapide chez Lacoste, pour combiner Shopping Libertin et gestion du cadeau de la fête des pères ( ma soeur m'adore pour cette idée, mais a bien omis de me rembourser sa part du polo... je lui rappelle ou je la laisse se débrouiller le 20 juin sans cadeau ? ^^ ).
Puis petites déceptions : la magasin Repetto ne fait que des articles pour enfants, et Chantal Thomas n'a plus ma taille de bas. Mais bon, j'ai 2 robes somptueuses, je suis déjà comblée !

Mlle trouvera aussi un sac de soirée doré.


Nous retournons chez Kenzo récupérer nos achats. Je résiste à l'envie de glisser une carte de visite au vendeur...

Un dernier petit tour par d'autres boutiques ( magasins de chaussures, de vins et champagnes, de lingerie, et le stock des bonbons Haribo vendus au kilo ! ).
Et nous prenons le chemin du retour.



Les avantages d'un Shopping Libertin avec Mlle et Mister :


1) Ils viennent vous chercher à domicile, avec voiture climatisée, CD préparé dans le lecteur ( bon le rock japonais faut aimer hein... mais sinon le machin il capte la radio aussi ), et pic-nic au frais dans la glacière.


2) Ils agrémentent votre journée de fous rires incontrôlables, en vrac :

a - Mister qui vous fait une démo de géométrie dans l'espace en jouant à tétris pour caser 150
sacs de tailles diverses et variés dans le coffre d'une twingo.
b - Mlle qui tente de le convaincre qu'une quinzième veste est indispensable à son dressing.
c - Mister qui émerge tout fier d'une rangé de chaussures, une paire à la main " elles sont super celles-là ! ", et Mlle dans un soupir consterné " oui mon chéri, ce sont celles que tu as aux pieds depuis 2 mois " ( et il les prendra quand même en plus ! ).
d - Les 2 qui se chamaillent à la station service pour savoir si la voiture est arrêtée suffisamment proche de la pompe ( l'intuition féminine l'emportera ).
e - Le vendeur de chez Kenzo ( encore lui, je sais j'insiste... ) qui pendant l'essayage d'un pantalon de Mister, légèrement trop serré, regarde nos sacs de bonbons Haribo et : " Non, il vous faut, et faudra, la taille au dessus ".


3) Quand vous leur demandez leur avis sur la robe que vous porter, vous serez à coup sûr splendide. A tester avec un sac sur le dos, mais je suis certaine que vous seriez toujours splendide.


Et enfin 4) La journée de Shopping Libertin se poursuit en une magnifique soirée.



Mlle et moi mettrons tous nos talents à l'oeuvre pour remercier Mister de sa dévotion ( chauffeur et porteur de sac ).

Pas le courage de renfiler nos achats pour faire des photos après avoir serrial shoppé toute la journée.
Je lance juste l'ambiance " kokineries " en leur montrant mon déshabillé en dentelle noir ( pas fait de photos je vous ai dit, inutile d'en réclamer ^^ ).

En cours de soirée je me souviendrai du fantasme de Mister, dont il m'avait parlé quelques jours plus tôt, et je propose donc de le mettre en pratique, pour notre plus grand plaisir à tous les 3 !

Comment ? Les fantasmes ne doivent pas être réalisés pour rester fantasmatiques ?

ô si si si !!!