26 mai 2011

Cliente ?




Sortis de club avec mon amant préféré, nous regagnons ma voiture, claquons les portières, bouclons nos ceintures. Un bisou volé suivi d'un merkiiiii hystérique ( j'étais très contente de notre sortie ! ), je mets la clé dans le contact.

" Ha mais j'oubliais tes sous ! " dit-elle en plongeant dans son sac à main, sortant son portefeuille, comptant les billets, et quelques billets... Qu'il prend, et range sans fioritures. La voiture démarre.

Sic ! Un oeil extérieur pourrait se poser des questions !
- Ils sortent d'un club libertin
- 15 ans de différence
- C'est elle au volant
- Elle lui donne de l'argent, et pas juste la monnaie pour le pain
- Et dans une attitude tout à fait naturelle, simulée ???

On en a parlé sur la route, et qu'est-ce qu'on a pu en rire de cette interprétation qu'on pourrait faire de la situation ! Comme quoi on peut passer pour bien autre chose quand on se contente de rembourser un ami les 50% des entrées au tarif " couple " des 3 précédentes sorties en club ( on ne veut pas embêter les clubs à payer en 2 fois notre entrée " couple " ) + d'une place de concert.


Petit calcul : ce jour là son gamahuchage vaut 2€50 par seconde ( oui le cuni chez moi se compte plus souvent en secondes qu'en minutes ).
Toujours pour ce jour là, et pour la même somme d'argent, ma langue à moi vaudrait 0€0138 par seconde ( ça fait 83 centimes la minute de pipe ).

Et là sérieux, j'ai les boules...

24 mai 2011

Ces souvenirs libertins... non sexuels.

Sujet de discussion avec un ami libertin hier soir, à propos de ces souvenirs qui nous ont marqués, émus, fait sourire, fait rire, ...
Pas nos plus beaux jeux pluriels, pas nos meilleurs orgasmes, pas nos soirées les plus exceptionnelles, mais ces petits riens extérieurs au sexe en lui même.
Ce qu'il peut se passer quand on a encore ( presque ) sa robe, ou bien longtemps après s'être rhabillés.


Je me souviens d'un moment particulier, qui m'avait fait fondre ( presque niais, mais peu importe ) :

J'étais sortie seule en club, et y avait rencontré deux hommes. Deux amis de longue date, qui ont pour habitude de sortir ensemble, et d'aborder des couples ou des femmes ensemble.
Leur démarche est toujours la même, et a fait ses preuves : ils se mettent à disposition pour combler madame ( guidés par son accompagnateur si il y en a un ). Par l'intermédiaire du staff du club qu'ils connaissent bien et qui est complice. Ils disent au staff " tel couple/F nous plaît ". Et le staff va transmettre " les 2 messieurs là bas sont à votre disposition... si vous le voulez ". Ainsi ils gardent une retenue vis-à-vis des couples/F, leur laissant carte blanche.

Certains diront que c'est facile de se cacher derrière les jupes du staff pour ne pas assumer un refus de front. Mouais vu comme ça... Mais je remarque que ces piques viennent de ceux qui n'auront réussit à aborder personne, jaloux !
Moi cette technique me plaît, peut être pas pour le fond, mais au moins pour la forme, qui me change du " bonjour, c'est la première fois que vous venez ? " ou sa variante " bonjour, vous venez là souvent ? ".

Et bien cette technique leur réussit plutôt bien... surtout avec les femmes seules !

La raison est simple : la plaie de nos trio FHH, c'est la concurrence entre les coqs, qui tellement pressés d'être THE First, en oublient que la F entre eux est à l'instant précis l'impératrice suprême de l'univers, pas l'arbitre d'un duel de coq...
Donc deux amis de longue date, expérimentés en FHH, ayant depuis longtemps oublié la définition du mot " concurrence ", capable d'une proximité sans craindre une bisexualité non désirée, dans la camaraderie et l'entraide ( " je te passe un préso quand tu en as besoin " ), c'est juste : l'apogée du FHH pour une femme seule.

Notre trio fût superbe. J'étais d'humeur " bestiale ", ils l'ont bien compris, et ont joué de plus en plus loin dans ce sens. Vers la fin on était plutôt dans du catch sur lit de velours que dans un massage à 4 mains... pour notre plus grand plaisir à tous les 3 !

Excellent souvenir, mais ce n'est pas celui là le plus fort de cette soirée.

C'était après notre trio. Vaincue ils m'escortent jusqu'à la salle de bain, où par galanterie ou pudeur, ils veulent me laisser me rafraîchir seule. Une fois revigorée, je les retrouve nus, à rire comme les vieux amis qu'ils sont, sur le canapé devant la salle de bain. Et je leur cède la place.

Quelques minutes après, assise au bar, je les vois arriver, métamorphosés ! Les deux fauves rieurs de tout à l'heure sont redevenus ces timides gentils-hommes-seuls-qui-n'embêtent-pas-les-femmes. Pendant le trio j'avais complètement oublié cette personnalité que j'avais pourtant vue à mon arrivée !

Ils allaient retourner vers LEUR place, tout au bout du bar, limite cachés par le seau à champagne géant, mais bifurquent vers moi.
Et là j'ai eu l'impression d'être la sévère maîtresse d'école devant les deux gamins qui auraient une bêtise à confesser.
" Et bien heu... on aurait voulu te dire heu... enfin heu... "
Je crois abréger leurs souffrances en descendant de ma chaise de bar, en les enlaçant, et en soufflant un " merci " sincère.
Mais non.
" ha ba de rien, c'était un plaisir ! mais heu... ( grande inspiration ) on revient vendredi prochain, et on espère que tu seras là ".
Rouges comme des tomates, essayant de cirer leurs chaussures du regard, les bras d'orang-outan balançant nerveusement le long du corps.

Rho c'est meugnon ! Bêtes de sexe il y a 10 minutes, à la limite des violences physiques et verbales, sans la moindre hésitation. Et là, à avoir la trouille comme un pré-ado qui s'apprête à smacker sa copine de CM2.


J'ai été émue de découvrir les hommes derrière les partenaires de baize.


J'ai dit que je serai là, et déjà très impatiente !

Ils ont répondu de même, et " bon on va te laisser, on ne veut pas insister ", avant de reprendre LEUR place au bar, à disposition pour la prochaine femme qui leur plaira... si elle le veut. ;)



NB : Je les recroise régulièrement, maintenant plus de message transmis par le staff, ils savent qu'ils ne me dérangent pas si ils viennent directement me dire bonjour, et que les chances pour qu'on se recroise dans les alcôves au cours de la soirée sont... maximales ^^ Tant qu'ils gardent cette bipolarité du bisounours qui demande si on peut jouer ensemble, à la bête enragée 3 minutes après, et au retour du bisounours qui vient dire Merci avec les pieds en dedans. J'adore !

21 mai 2011

* Club * Cupidon

http://www.cupidon-club.net/

Y aller, se garer :
Dans le quartier de l'opéra, les parkings souterrains sont les bienvenus.

Accueil :
Poli, sans plus. J'ai apprécié qu'on me demande si je connaissais l'endroit ou les clubs libertins en général, sans doute pour me briefer si j'avais répondu " non ".

Déco :
Traditionnelle " rouge et noir et miroirs ", quelques anges rappellent le nom du club. Mais l'ensemble m'a semblé tristounet, sans âme.

Piste de danse :
Au milieu du sous-sol du club, une petite piste de danse entourée de banquettes.

Coins câlins :
Ils entourent la piste de danse, de grands lits, une chaise de gynéco ( mal placée, en bas de l'escalier en colimaçon qui descend au club, l'impression d'être dans le passage de tout le monde ne doit pas être agréable ), un glory hole, une croix de St-André, et une petite cabine fermée avec vitre.
Mouchoirs et portemanteaux partout, mais pas de préservatifs ( ils sont aux bars ).

Douche :
La salle de bain est petite, mais propose tout ce qu'il faut en quantité ( serviettes, produits d'hygiène etc...).

Bar :
Il y a 2 bars, un à l'accueil, et un au sous-sol face à la piste.
Une conso par personne, buffets certains soirs ( en haut je suppose ? ), et bonbons à disposition.

Soucis de tarif :
En après-midi les cpl et femmes sont invités.
A noter que le vestiaire est payant, ce qui n'est pas précisé sur le site. Une fausse gratuité pour les cpl/F... je désapprouve... Ce n'est pas pour les 3€ que coûtent le vestiaire, mais pour le principe de pub mensongère...

Clientèle :
C'est là que je pousserai un coup de gueule :
Arrivée en période " mixte ", 45 minutes après l'heure d'ouverture du club. 5 hommes sont déjà présents. Ni couples ni femmes.
Donc soit les éventuels cpl/F sont déjà repartis, soit le club fait entrer des hommes, en quantité, alors qu'il n'y a pas encore de cpl/F.
Et là je pousse un coup de gueule, parce que d'une, les hommes seuls ne sont pas des pigeons qui font vivre les clubs, on ne leur prend pas leur argent pour rien si aucun jupon ne se pointe *, et de deux, ambiance tendue quand une femme arrive, et que 5 paires d'yeux se rivent sur elle.
Perso ça ne me dérange plus, j'assume, mais je me mets à la place d'une femme qui sortirait pour la première fois, sic !

* Je rappelle que les hommes seuls en club payent pour pouvoir faire des propositions aux cpl/F. Ils payent pour avoir des occasions d'aborder des cpl/F.
Pas du tout l'assurance de " rentabiliser ", il y a la prostitution pour cela.
Mais il est évident que si il n'y a pas de cpl/F, ils n'ont pas les occasions de faire des propositions, ils payent donc pour RIEN.


Heureusement les messieurs présents étaient tous très polis malgré leur ennui, et leur possible sensation d'être des pigeons.

Ambiance :
Pesante donc, je suis restée trop peu de temps pour voir arriver d'autres personnes, et donc pour que ce crée une bonne ambiance.

Point positifs :
L'excellente hygiène, la grande taille des coins câlins.

Points négatifs :
La froideur du lieu qui pourtant a du potentiel, je n'explique pas tellement ce ressenti.
Mais surtout la politique d'entrée de la clientèle, 5 hommes qui s'ennuient au dessus de leur coca en attendant qu'un cpl ou F arrive...

Y retourner ? :
Je ne pense pas, le manque de feeling envers l'âme du club + le coup de la fausse gratuité d'entrée pour attirer la clientèle cpl/F + la politique envers les hommes seuls = ça ne le fait pas pour moi.
Dommage, en heure de pointe, si le club est rempli, l'ambiance doit pouvoir décoller, mais je sais ou trouver une bonne ambiance ailleurs, ça ne me donne pas envie de retenter le coup au Cupidon.




11 mai 2011

* Club * 10 Bis

http://www.au10bis.com/

Y aller, se garer :
A quelques pas du Palais des Congrès, porte Maillot. Parking souterrain du Palais, ou parking privé rue Brunel juste derrière.

Accueil :
" Je vous écoute ? "
Heu... que voulez-vous savoir ?
" Si c'est pour une chambre ou pour le club libertin ! "
Eclat de rire ! J'avais oublié cette particularité, et passe donc devant les regards étonnés des clients des chambres.
Une fois au club, accueil très sympathique du patron et de son serveur.

Déco :
Tout le style " hôtel " a été conservé, des boiseries, à la cage d'escalier, jusqu'aux chambres. Les téléphones à cadran ont même gardé leurs tonalités. Et j'ai même trouvé un interrupteur de plafonnier à minuterie, souvenir de chez mes grands-parents.
Les 3 premiers étages du club sont réservés à la partie " hôtel ". Le club occupe les étages 4 et 5.

Piste de danse :
Sous une " ovale " a facettes, une petite piste, en parquet de danse qui claque sous les talons, olé !

Coins câlins :
Au 4ème étage, un petit coin avec un divan, et une grande salle de bain.
Au 5ème étage, ce sont 3 anciennes chambres dont les portes ont été supprimée. Chacune ayant sa salle de bain. Une 4ème salle de bain à cet étage, la chambre correspondante semblant condamnée ( buanderie ? ).
Les lits sont restés les mêmes, mais de nombreux miroirs et porte-manteaux sont ajoutés un peu partout.
A noter que les salles de bain ont des baignoires et non des douches. Les bondes se ferment ( oui j'ai vérifié ^^ ), on peut barboter ( qui vient avec son tapis à bulles ? ).

Douche :

5 salles de bain, il y a de quoi faire !
Ils ont par contre oublié les paniers pour les serviettes de toilette usagées, certains les laisseraient en boule par terre... moi je replie sur un coin de lavabo quand même.

Bar :
Au niveau de la piste de danse.
Une consommation par personne comprise dans l'entrée.
Crackers et bonbons à disposition.

Buffet :
Repas " campagnard " de bonne qualité, servi en continu et à volonté.

Tarifs des chambres :

Les chambres sont à 58 ou 78€.
Mais attention, le club n'autorise pas le libertinage en chambre, il y a les étages " club " pour cela. La partie " hôtel " reste d'utilisation classique ( bien qu'aussi en journée, et sans se leurrer sur la non-situation matrimoniale d'une majorité de clients ^^ ).

Clientèle :
En une seule visite, et visiblement à une période creuse, difficile de donner un avis objectif de la clientèle. Pas moins de 45-50 ans, et allant jusqu'à au moins 65 ans.
Le quota de 3 HS pour 1 cpl ou FS annoncé à l'entrée est bien respecté.
Le dress code aussi ( pas de jean-tee-shirt-basket, mais pantalon, chemise, et chaussures de ville ).

Ambiance :
Là encore difficile de me prononcer. Une ambiance mixte classique, pour les personnes qui trouvent des affinités, et donc des partenaires de jeu.

Points positifs :
L'originalité du style " hôtel ".
Le buffet en continue.
La grande sympathie du staff.

Points négatifs :
La taille du club, au final plutôt petit. Donc clientèle réduite. Donc chances de trouver des affinités réduites.
Pas de préservatifs dans les coins câlins ( mais le patron vient en apporter aux personnes qu'il voit monter vers les coins câlins ).

Y retourner ? :
Pourquoi pas chercher un soir qui serait à priori plus fréquenté ( veille de jour férié ? ), ou y aller en groupe.
L'idée des chambres d'hôtel me plaisait beaucoup. Dans la lignée des Love Hotel, mais à l'ancienne.
Mais bon, si on ne peut y aller qu'à 2 personnes... dommage !


1 mai 2011

Lecteurthon Février-Mars-Avril

En vrac, pour le meilleur et pour le rire !


* répondeur pour coquine

Est-ce que ce modèle vous siérait ?
















* revoir D&co du 31 octobre 2010

M6 replay peut être ?


* comment trouver un blog libertin

C'est fait.


* mal de mer et vaporetto

Rho petite nature ! Ils ne voguent pas si vite quand même ! Et les vagues à Venise sont plutôt limitées. Essayez les gondoles la prochaine fois.


* karine serveuse crêperie des angles

Un message à lui faire passer si je la croise ?


* ma femme me trompe, j'ai trouvé des préservatifs dans la poubelle de la salle de bain

[mode solidarité féminine, ET gore ON] Ils étaient pleins ? Parce qu'elle a aussi pu vouloir jouer de sex toys sans prendre de risques hygiéniques [mode solidarité féminine, ET gore OFF]

Sinon ben... pas cool, bon courage...


* winston churchill et lady diana spencer sont ils parents ?

A moins d'une poignée de degrés directs : non.


* il m'a pincé les seins sans me prévenir

QUOI ??? Il a osé ??? Rholalaaaaaa


* le pole dance se pratique-t'il pieds nus ?

Visiblement oui :
Et c'est sûrement moins casse-gueule qu'en Louboutin 12cm.















* missdactari est morte de faim

Nonmaisho je ne vous permets pas !!!

* missdactari sur Fred

Même si les preuves sont
sous contre moi...

* thème déco de wc sur le patinage artistique

Bon, ayant chez moi ( enfin chez mes parents hein ! ) un bilboquet sur le radiateur des toilettes, je m'abstiendrai de tout commentaire à propos de ce qu'on utiliser comme déco de toilettes. Par contre un jour je demanderai une explication à mes parents. Quand même.

* pour mon anniversaire je la voulais sans culotte au restaurant

Utilisation de l'imparfait ? Cela veut dire que ça n'a pas été le cas ? Elle n'a pas voulu ? L'est pas drôle votre copine...


* peniche libertine paris

Malheureusement vous ne trouverez aucune infos à ce sujet sur mon blog, mais l'idée me plaît beaucoup ! J'espère que si vous trouvez vous reviendrez partager votre futur bon plan !


* comment se garer à l'overside

A noter que cette requête a fait arriver le même lecteur sur mon blog 3 jours de suite.
3 jours pour enfin avoir l'idée de taper " Overside " tout court, pour lire les infos du service voiturier du club sur son site ? Ou pour trouver sur Mappy le parking souterrain le plus proche ? Arf c'est dur...

* un mec peut-il se dépuceler seul ?

* auto-dépucelage homme ?

* un homme s'enlever sa virginité

Même en modifiant la terminologie, cela reste impossible.



Et le gagnant est....


* je concours pour le lecteurthon d'avril de missdactari
Félicitations !


Et parce que je lui en ai parlé, et qu'il aurait débandé boudé si je ne lui avais pas fait ce plaisir, le gagnant ex aequo est...


* au lit avec missdactari et on regarde son blog

La prochaine fois je fais appel à un ami, et je te laisse bouder ^^





Je note un léger changement dans les stats du blog : les internautes aux requêtes claires et ciblées, lisent plus de pages, et plus longtemps.

Par exemple une personne demandant " avis sur le club blabla " lisent en moyenne 6 ou 7 de mes " avis de clubs ".
Une personnes demandant " réalisation d'un trio ", lisent quelques uns de mes récits de soirées.

L'onglet " photo " est de moins en moins fréquenté ( moins de voyeurs qui cherchent juste une support de branlette ? ).
Alors que les onglets " le libertinage " ou " les clubs libertins ", sont lus en moyenne une dizaine de minutes.


J'en déduis un lectorat plus sérieux, plus motivé dans ses recherches.



Pour les mails reçus, toujours autant de " T tro bonne, tu bèz ? "...

Mais les mails " intéressants " sont plus nombreux !
Je parle bien sûr de tout ce qui n'est pas une tentative d'annonce. Juste des personnes qui veulent poursuivre une discussion sur un article. Ou demander des explications sur ce que j'ai écris. Ou donner leur point de vue différent.


Et ça je ne peux qu'apprécier comme évolution de mon blog !