21 juillet 2011

Lecteurthon mai-juin

Lecteurthon publié un peu plus tôt que prévu, alors qu'il n'est pas encore très remplis, mais là il faut vraiment un coup de main à certains lecteurs...


* Tout d'abord les soldes, c'était d'actualité ces derniers jours :

soldes robe libertine

robe libertine en solde

Le concept de la robe dite " libertine " me dépasse encore, mais la robe ( tout court ) en solde, cela peut m'intéresser !

club libertin à tarif réduit

pas payé cher le club

Il en existe à tarif réduit pour les d'jeunes. Les vieux de plus de 28 ans eux peuvent payer plein pot. Mais je ne sais pas si ensuite ils prennent la carte vermeil.

accompagnatrice soirée couple

cherche file pr allé dan les club du libertinge

Non les femmes libertines ne sont pas des tickets de réduction !!! ( ps : connard !!! )


* Ensuite il y a l'esprit pratique ( et voyageur ), ou pas... :

quel risque barre de pole dance sur faux plafond ?
Sérieusement il vous faut l'aide du net pour deviner que le risque est... de se prendre le plafond sur la tête ?

comment est fabriqué un canotier triple épaisseur ?
Aucune idée, mais mes ancêtres pourraient peut être vous renseigner, quoique nous venons plutôt de Toscane et Sicile que de Vénétie.

humidité des maisons à venise
Non ça va ! J'y suis allée en février, sous la pluie, et je n'ai pas eu d'impression d'humidité particulière.

préservatif en capsule c'est sexy ?
Je ne connais pas votre définition de " sexy " ( et de toute façon je n'aime pas cet adjectif ), mais le préservatif en capsule est assurément très pratique d'utilisation, et je le recommande.*

combien coûte la résidence babylone au cap d'agde ?
Ne serait-il pas plus simple de taper juste " résidence babylone cap d'agde " dans google, pour trouver le site de cette résidence, et soit son onglet " tarif ", soit son moyen de contacter le staff de la résidence ?


* Puis les habituels cas sociaux, futurs divorcés ou neuneux en tous genres :

sa fait mal la sodomie ?

convaincre ma femme à aller en club échangiste

je veux que ma femme soit une chienne de libertine

mon mari es libertain mais il me trompe


* Pour finir la recherche phare depuis la mi-juin : l'Eclipse.

L'ouverture d'un nouveau club est annoncée, cela intéresse les libertins de la région concernée ( et peut être d'autres aussi ). Chacun souhaite se renseigner avant d'y aller, c'est logique. Ce qui est moins logique ce sont les mots clés utilisés pour trouver des infos sur ce club.
nouveau moon - moon les halles - sun sébastopol - eclipse du moon - le nouveau sun des gay aussi ? - moon à lyon - etc...

Alors je vous la refais :

A Paris on a donc le Moon City club libertin pour tous. Le Sun City club gay réservé aux hommes. Une partie du Sun City a été séparée du reste de l'établissement, pour y créer L'Eclipse club libertin pour tous.
Le Moon et l'Eclipse fonctionnent en binôme pour leurs thèmes de journée : quand l'un est mixte, l'autre est couple, et inversement.

Ensuite à Lyon on a un autre Sun City club gay certains jours, libertin d'autres jours. C'est un seul et unique club, qui change d'orientation selon le jour, contrairement au Sun et à l'Eclipse de Paris, qui sont 2 clubs distincts bien que mitoyens. Les jours pour tous au Sun de Lyon sont appelés des " éclipse du sun ", car ce sont de courtes parenthèses dans la semaine gay de ce club.

Donc pour des avis sur l'Eclipse, si vous voulez savoir comment est ce nouveau sauna à sébastopol, allez voir là sur ma page de l'Eclipse.


* And the winner de ce lecteurthon is....

Une personne qui depuis le 5 mai, demande ce même mot clé à son ami google. Tous les jours le premier mois, puis l'espoir s'amenuisant, tous les 3 ou 4 jours maintenant.

missdactari superbe nue

Merci c'est gentil ^^

17 juillet 2011

* Club * Royal

http://www.leroyalclub.com/

Y aller, se garer :
Le Royal est à une vingtaine de minutes de Lyon, en pleine campagne, entre l'autoroute et la voie de chemin de fer, on se gare dans les gravillons autour du club.

Accueil :

Plutôt froid, et peu loquace ( aussi peu qu'au téléphone ou par mail, impossible de les avoir, pas même une confirmation de mon bon de réservation du dîner envoyé via leur site ).

Déco :
Le thème du club ce sont ces fresques pornos aux peintures fluorescentes. Le reste est minimaliste, autres murs noirs, matelas de coins câlins rouges, banquettes autour de la piste de danse rouges, et c'est tout. Le tout assez âgé, et pas entretenu ( peinture écaillée, plomberie rouillée, rampe d'escalier branlante, pas de lunette sur la cuvette des toilettes ). Vieux et moche, je n'accroche pas du tout à ce club dès 2 minutes de visite...

Piste de danse :

Elle est grande, un vrai sol de danse, 2 cages d'exhibition, et une cabine de DJ qui a vue sur la piste. Dommage que celui-ci soit si long dans ses enchaînements de musique.


Coins Câlins :
Ils sont à l'étage du club, de grande taille, mais trop glauques à mon goût.

Douche :

La salle de bain est à l'étage avec les coins câlins, les serviettes sont à disposition, mais pas le gel douche. Les toilettes sont au sous-sol. Le distributeur d'essuie-main est vide ( un samedi, à 20h35, le club ouvrant à 20h30 ), remplacé par des rouleaux de sopalin posés à côté du lavabo.

Bar :

Grand bar avec vu sur la piste et le coin fumeur.


Restaurant :

La salle de restaurant est à l'entrée du club.
Ce soir là nous étions peu nombreux. Les chaises des tables inutilisées étaient laissées sur celles-ci sans doute après le passage du ménage. Vision peu engageante.
Le menu est unique : pas d'entrée, osso-bucco spaghetti qui fait se retourner mes ancêtres italiens dans leurs tombes ( pas franchement mauvais, mais fade ), plateau de fromage mal varié, mais avec de la baguette de supermarché, et tarte aux pommes.
Une cantine en fait. Quelle déception !


Clientèle :

J'ai découvert ce club en soirée couple.
Le dress code masculin est jean, chemisette, polo ou tee-shirt, et basket noir. J'ai même vu des air max, avec les morceaux de plastique rétro-réfléchissant dans les semelles, google-isez " air max " si vous n'avez pas de collégien de 12 ans dans votre entourage pour connaître les air-max. Un homme était en pantalon noir, chemise à manche longue parme, ceinture en cuir noire, chaussures en cuir à lacets, il faisait tâche par trop d'élégance le pauvre...
Les femmes sont en tenue de ville ( la même que pour faire le marché le matin, jupe en jean, tee-shirt à bretelle, sandales ), ou en tenues dites " sexy " ( donc déguisées en pute ). Quelques unes portent une robe du soir, mais elles sont malheureusement rares.
Quel gâchis... surtout sur une clientèle assez jeune, souriante et enjouée.

Ambiance :

L'ambiance est très bonne sur la piste de danse. Je ne suis pas montée à l'étage des coins câlins ( mis à part ma visite à mon arrivée ), donc je n'ai pas d'avis sur leur ambiance.

Points positifs :
Le club est à seulement 20 minutes de Lyon.

Points négatifs :
A peut près tout sauf la grande taille du lounge autour de la piste de danse, et la bonne humeur de la clientèle.

Y retourner ? :
Non, je suis une chieuse exigeante, et ce club n'est pas du tout au niveau de mes attentes.




ps : à noter que le club propose un gîte pour finir la nuit. Mais celui-ci ne se trouve pas au même endroit que le club. Il faut reprendre son véhicule, mais cela n'est pas expliqué sur le site, on peut croire que le gîte est sur place, et donc qu'on n'a pas à faire attention à sa consommation d'alcool ( pour une femme de petite taille, un verre de vin au repas, une coupe ou un cocktail au bar en cours de soirée, et c'est fichu pour le gîte... attention donc ).

* Club * Sun City

Depuis le 31 décembre 2012, une partie " club sec " ( bar, piste de danse, coins câlins ) est venue s'ajouter au Sun City. Voir le site pour plus d'information, je ne l'ai pas encore découverte.

http://www.suncity-lyon.com/index_site.htm

Le Sun City est un club habituellement gay, ouvert en soirées libertines ( thème mixte ) les jeudi, vendredi et samedi.
Le 4ème vendredi du mois est une soirée libertine réservée aux couples.


Y aller, se garer :
Juste derrière la place des Terreaux, les parkings publics sont proches.

Accueil :
Exceptionnel, il faut dire que la délégation d'amis avec qui j'y suis allée était attendue ( zone repas privative, open bar, et visite de l'étage fermé en soirée libertine, elle assure notre Rachel du Moon de Paris ! ).

Déco :
Fidèle à la famille " City " ( Moon, autre Sun, et Éclipse à Paris ), le thème indou, jeux de lumière, et canapés chocolat.
Sauf que... la taille de l'établissement est juste démentielle !

Sauna/Hammam :
Dans la grande pièce centrale du club, 6 places pour le premier, 25-30 pour le second. Ils sont tous les 2 à très hautes températures, une balnéo d'excellente qualité pour les habitués. Mais certains supportant moins bien la chaleur les trouveront sûrement trop chaud pour y jouer.

Jacuzzi :
Le jacuzzi est au centre de la pièce principale du club, banquettes pour s'asseoir tout autour, et " îles " décoratives au milieu.

Douches :
2 zones de plusieurs douches chacune, entre les différentes installations de balnéo. Nombreux crochets pour y laisser nos serviettes et paréos.

Coins Calins :
Ils sont disposés sur les 3 étages du club.

Au rez-de-chaussé, le niveau de la pièce centrale avec bar, balnéo et coin fumeur : une quinzaine de coins câlins de taille moyenne ( entre 3 et 6 personnes ).

Au sous-sol, le niveau du vestiaire : une dizaine de coins beaucoup plus grands et ouverts. 25 personnes peuvent facilement jouer dans la plus grande des pièces du bas. Il y a aussi un sling.

Au premier étage : cet étage est circulaire, il fait le tour de la pièce principal, en balcon au dessus du jacuzzi. Il n'est pas ouvert en soirée libertine, car il est de conception " gay " si l'on peut dire ( même si la caricature " les gays s'enfilent debout à 2, les libertins se prélassent confortablement à plusieurs " ne me plaît pas trop... ). Ce sont de toutes petites cabines, inadaptées aux jeux pluriels.

Que ce soit en soirée gay, ou libertine, il y a donc largement le choix en taille de coin câlin.

Bar :
1 conso avec l'entrée, les suivantes sont bien plus abordables qu'en région parisienne ( 5€ au lieu de 12€ le coca ).

Buffet :
Similaire à celui de son grand frère le Moon City. En plus pratique : le club étant beaucoup plus grand, et pas encore au maximum de sa fréquentation ( l'info d'un club censé être gay qui passe en libertin ne circule pas très vite, la clientèle est souvent intimidée d'aller dans un club censé être gay ), il y a de la place pour tout le monde.

Clientèle :
La clientèle est ressemblante de celle de son grand frère : de tous les âges et styles.

Ambiance :
J'étais accompagnée d'une troupe d'amis ( nous étions 17...), donc difficile d'avoir un avis objectif sur l'ambiance, qui entourée d'amis ne peut qu'être excellente.
De ce que j'ai vu les autres clients sont souriants dans la partie balnéo. Les abordages peuvent y commencer assez facilement.
Les coins câlins du rez-de-chaussé sont délaissés au profit de ceux du sous-sol ( les immenses tout ouverts ). Ils s'animent vers 1heure du matin, la balnéo est si belle qu'on en profite longtemps.
A mon départ vers 2h, c'était ambiance " orgie romaine " au sous-sol.

Points positifs :
La démesure de la balnéo et des coins câlins du sous-sol.
La clientèle variée et active.
Des serviettes mises à dispositions dans les coins câlins par le personnel tout au long de la soirée.
2 escaliers pour le vestiaire ( 1 chaussure et 1 pieds nus donc ), cela rassurera les psychosés du Moon de Paris ( mais ne les dispensera pas de douche + pédiluve, vu que même avec 2 escaliers séparés, ils marchent pieds nus là où ils étaient avant en chaussures : devant leur casier de vestiaire ).

Points négatifs :
La sono du club globalement trop forte.

Y retourner ?
Je n'irai pas à Lyon sans passer par le Sun !!!



* Club * Histoire d' Eau

http://www.histoiredeau.fr/

Y aller, se garer :
A quelques pas de la place des Terreaux, nombreux parking souterrains bienvenus.

Accueil :
Très convivial, avec briefing complet .

Déco :
Un mélange de style romain, de rouge et noir, d'aquariums et de plantes, pour un résultat zen et estival.

Sauna/Hammam :
De taille moyenne, je me souviendrai de la fleur lumineuse géante au plafond du hammam.

Jacuzzi :
Les 2 jacuzzis sont en quelque sorte des " lits à bulles ", une plate forme épouse le corps de la personne allongée. Et 2-3 autres peuvent la rejoindre dans le reste du bac.

Piscine :
En plus des jacuzzis il y a une piscine d'eau plate ( sans bulles donc ^^ ). Attention à la marche... signe de reconnaissance des nouveaux clients qui font ( presque ) tous un plongeon.

Douche :
Une grande douche, avec 4-5 jets d'eau, dont un froid, tout au fond.

Coins câlins :
Ils sont à l'étage, au dessus de la balnéo. Lit rond, pièces de différentes tailles, table de massage, petit coin SM avec cage et menottes.
Les préservatifs sont à prendre au bar, et donc à garder à la main ( ou dans une trousse de toilette ).
Et un détail assez dommage : les rouleaux de papier sopalin dans les coins câlins. Je préfère des boites de mouchoirs à l'emballage discret.

Bar :
1 conso avec l'entrée, et carte de cocktails de fruits sympathique.

Buffet :
Je n'y étais pas un des soirs où est servi le buffet.

Clientèle :
J'y étais en soirée mixte. La clientèle de couple à partir de 35 ans. 20 ans pour les hommes seuls.

Ambiance :
Détente zen, et abordages " balné-esques " en bas.
Je n'ai pas eu l'occasion de monter à l'étage des coins câlins, mais les échos de cette soirée parlent d'une bonne ambiance de jeu, et de belles rencontres.
Edit juin 2012 : pour un lundi après-midi mixte, ambiance plutôt pesante avec des messieurs presque trop entreprenant, mais gérables. A réserver aux couples et femmes habitués des ambiances mixtes.

Points positifs :
Qualité de la balnéo.
Population d'hommes seuls tout à fait à mon goût ( âge, style, comportement, etc...).

Points négatifs :
L'eau trop fraîche pour la grande frileuse que je suis.
L'absence de préservatif à l'étage.

Y retourner ? :
Pourquoi pas.

11 juillet 2011

Un long dimanche...

Si je n'avais pas pu combiner deux de mes passions pour choisir mon métier ( la chirurgie et les animaux de canapé compagnie, assistante véto donc ), je me serais orientée vers ma troisième passion : le spectacle.
Pas artiste, d'autres ayant mille fois plus de talent, mais plutôt le côté " backstage ".
J'adore être sur scène, que ce soit pour mes galas de danse, ou mes auditions de piano quand j'étais petite.
Mais depuis que je suis ado, je m'investis de plus en plus dans les écoles de danse où je prends mes cours, pour l'intendance et les préparations de gala.
De l'écriture des chorégraphies, au montage des musiques, en passant par la couture des costumes, le réglage des éclairages de scène, l'encadrement des petites élèves aux répétitions, la vente des places et programmes, la distribution des dvd des spectacles, etc... J'adore !
Et je crois que nous formons une bonne équipe. Nos galas se passent dans une ambiance surexcitée comme on l'aime, et plaisent à nos familles et amis.



Bref tout cela pour vous dire que j'aime la scène, les spectacles, de tous registres. Ballets de danse, boites de jazz, pièces de théâtres, cabarets, concerts, cirques, opéras, vaudevilles, comédies musicales, etc...
J'ai la chance d'aller souvent voir des spectacles avec mes parents, depuis que je suis petite.
Toujours partante, je ne refuse jamais une proposition de spectacle.

J'avoue un petit faible pour les vaudevilles croustillants ( étonnant n'est-ce pas ? ^^).
Et surtout un gros faible pour les comédies musicales. L'occasion de marier chant, chorégraphie, théâtres, costumes, etc...

Née trop tard pour Starmania, le regret de ma vie, c'est peut être pour l'oublier que je me débauche en orgies, allez savoir... Je suis par contre arrivée pile au bon moment pour Notre Dame de Paris ( j'avais 10 ans), qui a lancé la mode actuelle des comédies musicales françaises.
Depuis j'en ai vu une bonne dizaine, je suis bon public, les Luc Plamondon, Dove Attia, ou autres Kamel Ouali savent me plaire.





Il y a 3 ans, la-nouvelle-comédie-musicale-de-la-rentrée c'était Mozart l'Opéra Rock. J'ai voulu m'offrir ma place pour noël. C'était trop tard, gros succès, tout était complet.
Déçue...

Il y a quelques semaines, je ne sais plus comment, de vagabondage en vagabondage sur le net, cherchant je ne sais plus quoi, je tombe sur la programmation du POPB. Et là, en gros en rouge en haut de la page " Mozart revient pour 3 dates parisiennes après sa tournée en province ".

Un coup de téléphone à mon amant préféré et son épouse, que je sais eux aussi amateurs de ce genre de spectacle, et nous réservons nos places en vitesse ! La dernière, la toute dernière représentation de Mozart l'Opéra Rock. Nous imaginons l'émotion particulière qu'elle doit représenter pour les artistes.








Notre dimanche commence par un brunch dans un étonnant restaurant que je vous recommande : le Pershing Hall.
Confortablement installés dans nos fauteuils, sous la verrière de la cour de l'hôtel, nous profitons du calme d'un dimanche matin, riant de nos passages de conversation " politiquement incorrects " donnés à voix basses.

En début d'après-midi nous rejoignions, le POPB. Le rideau n'est pas encore levée, que déjà la foule, composée à 99% de groupies, est en grande forme. Une consigne a du tourner sur le net, fan-page facebook, ou forum officiel du spectacle : de nombreux spectateurs brandissent des coeurs en papier blanc. Cette image me fait plaisir pour les artistes. Quelques jeunes filles portent les répliques de leurs costumes, coiffure et maquillage compris.

15h, le spectacle peut commencer.

La salle connaît les paroles des chansons par coeur. Donne d'avance les répliques cultes des parties théâtrales. Lance des hurlements hystériques à l'entrée de tel ou tel artiste. Et si on n'a pas compris que le crousty-fondant jouant Mozart s'appelle May-kayllll-an-gelloooooooooooo, c'est qu'on est devenus sourds dès la première chanson.

Les artistes s'y mettent eux aussi pour cette dernière représentations. Ils arrivent à nous inclure DSK, Lady Gaga, et " je l'aurai un jour, je l'aurai ! " dans l'histoire de Mozart, et le pire c'est que ça marche !

A la dernière chanson, de nombreuses groupies quittent leur place, et se pressent au pied de la scène. Tout le staff backstage vient saluer pour le final. La salle hurle la chanson de reprise. Les gradins grincent sous nos pieds.
Une pure folie !!!



Note pour les années à venir : toujours voir un spectacle en DVD, pour s'en délecter au calme, et en apprécier la précision des images. Puis le voir en live à sa dernière représentation, pour vraiment s'amuser.



Le soleil est éblouissant sur le parvis du POPB, encore quelques heures devant nous pour en profiter.
Barbecue en terrasse. Découverte du mojito gourmand aux framboises. Éclairs maison en dessert. A refaire le monde sur fond de compil Paris Dernière.


C'était une super journée !





Je pars jeudi matin pour Lyon, y découvrir des clubs libertins en compagnie d'amis du forum Doctissimo, via lequel s'est organisée une " soirée-docti " sur ce long week end.
Notre programme est quasi définitif ( enfin je crois ^^ ) : Histoire d'Eau jeudi soir, Sun City vendredi soir ( la soirée-docti officielle ), Royal samedi soir.

A la semaine prochaine !
Ne soyez pas sages ;)