30 mars 2012

Note de service

Absente du net pour cause de week-end prolongé - Stop
Trop occupée à la balnéo de l'hôtel pour emporter mon ordi - Stop
Retour mardi soir ( si la grève annoncée ne touche qu'Orly et pas Roissy ) - Stop
Réponse à vos mails au plus tôt promis ! - Stop
Publications de vos commentaires idem - Stop

Et si vous êtes sages à mon retour je vous posterai mes quelques photos du Bal des Princesses du week end dernier.


Tenez au fait, le week end dernier justement j'ai dormi 2 nuits chez mon cavalier de ce bal. Quand je dis dormir c'est vraiment dormir ( après les câlins bien sûr ! ), rester dans le même lit toute la nuit, jusqu'à la grasse matinée et le petit déjeuner.
Fait ô combien banal pour tout mon lectorat en couple. Mais rare pour moi.
Cela devait être la 10ème nuit de ma vie que je passais entièrement accompagnée. Habituellement après les soirées " sexe " je rentre chez moi finir ma nuit dans mon lit.

Et bien je n'aime pas trop... dans l'idéal je voudrais faire la soirée câline ensemble, puis dormir chacun dans SON lit, puis le réveil câlin ensemble.

Ou alors c'est parce qu'avec seulement une dizaine de nuit d'expérience je n'ai pas encore conceptualisé comment gérer de front et en 5 à 10 heures :  l'homme + la couette + les 2 oreillers + mes 90cm de cheveux non attachés... ( il ne manquerait plus qu'il ait les pieds glacés ! )

Ou alors c'est parce que depuis 11 ans je partage mon lit avec mon chat ♥, et qu'un homme c'est quand même un peu différent.


Ou alors c'est parce que je suis une emmerdeuse, qui pour une fois qu'elle a un grand lit, ne veut pas le partager...




Mais je le referai, parce que c'est chouette même si ça me fait une drôle d'impression, l'inexpérience sans aucun doute.








( ps : cet article n'appelle pas de proposition de passer la nuit chez vous... )

17 mars 2012

Le Bal des Princesses ( teaser 3 )


J-7.

Les costumiers parisiens sont dévalisés. Le groupe Facebook compte plus de 4 500 fans. Les participants s'affolent à la recherche du dernier accessoire pour personnaliser leur costume.

Et moi je viens de donner le dernier coup d'aiguille à mon collier home-made. ( et j'en suis trop fière, donc ça vaut bien un article rien que pour ça )




Ceux pour qui le mot " couture " résonne avec " grand-mère ", " has been ", ou " je ne sais pas faire un ourlet/recoudre un bouton " s'en foutent, mais certaines lectrices ( lecteurs ? ) seront peut être intéressés par ma petite création perso.

* Il s'agit à la base d'une jarretière que j'ai ouverte pour y coudre des satins coupés en biais aux extrémités. Comme ça je peux : 1) respirer, et 2) avoir un joli noeud de satin sur la nuque.
Si pas de jarretière, prenez un seul satin sur lequel sera cousu une bande de dentelle de la taille du tour de cou.
* Puis 2 rubans superposés et pliés en deux cousus au milieu du satin.
* Puis un camée à piquer dans le satin si c'est une broche, ou à coudre/coller si c'est un pendentif.
* Puis un noeud au dessus du camée ( il me sert à cacher l'attache de mon camée qui est un pendentif ).
* Puis une perle tombant du camée. Le mien en avait déjà une ronde, sinon j'aurais mis une perle en forme de goutte d'eau, ou une boucle d'oreille dormeuse.

Il ne me restera qu'à couper ( en biais toujours ) les 4 bouts de rubans qui pendent sous le camée, j'attends la robe pour les ajuster à la profondeur du décolleté ( non non pas du tout perfectionniste...).


Une photo en plus gros plan pour les détails de mon joli camée ( smiley qui fait " love " ) :




Je rassure mes lecteurs, je ne deviens pas un blog à la Marie-Claire. Si j'en arrivais à parler de décorations en sucre pour cupcakes, de vernis à ongles blanchisseurs, de coupe menstruelle, ou de l'organisation de ma première réunion tupperware, s'il-vous-plait, ramenez-moi dans le droit chemin de la débauche.

Promis, au prochain article, je parle de cul !
( et là je récupère la moitié de la classe qui s'était endormie )

10 mars 2012

Le Bal des Princesses ( teaser 2 )

J-14 avant cette grand-messe baroque-rock !


Serez-vous nombreux à venir faire la fête ?

Pas encore décidés ? Voici une vidéo de l'édition de 2010 faites par un ami. Vous pourrez au début voir plus en détail le lieu de réception, le Pavillon Royal. Puis des idées de costumes et d'accessoires.







Ma robe est en finitions chez la costumière.
Mon rdv chez le coiffeur est pris.
Le choix des accessoires est fait.

Je ne suis pas encore décidée : faux cils or not faux cils ? J'ai vraiment peur d'être gênée toute la soirée... Des expériences de port de faux-cils à me raconter ?

Et il me reste la création de mon collier home made, je suis passée à la mercerie cet après-midi, je pourrais me mettre au travail dans la semaine une fois la dernière pièce trouvée !



Alors quels duchesses ou marquis viendront nous rejoindre au bal ?

7 mars 2012

Paris " vertical "

Je reçois régulièrement des mails de personnes me demandant des conseils pour choisir le club libertin parisien où ils sortiront. J'essaye de leur répondre au mieux, après avoir prix le temps de discuter avec eux de leurs attentes d'un club.


Mais cette fois, mes interlocuteurs, d'une autre région, avaient déjà sélectionné les clubs qui les intéressaient, et me posent des questions sur le reste de leur week-end parisien.
Quel hôtel ? Où dîner avant le club ? Comment occuper sa journée entre la grasse matinée et la sieste ?
Et pour les amoureux : comment prolonger ce week-end à 2 au delà des soirées en club ?


Voici une liste, non exhaustive, à compléter avec votre aide. Je ne connais pas personnellement tous ces lieux ( d'ailleurs ceci est un appel au mécénat, merci d'avance ). Mais j'espère pouvoir prochainement compléter de mon avis là où il est manquant.




Pour commencer, on se met dans l'ambiance parisienne :





Un hôtel ?




€€

Hôtel Amour, de la simple chambre à la suite en duplex, chacune a sa décoration particulière. http://www.hotelamourparis

Five Hôtel, un hôtel moderne, futuriste, connu pour ses chambres " lumineuses ", ou ses suites aux lits en apesanteur. http://www.thefivehotel.com/index.html

€€€

Hôtel Konfidentiel, à chaque chambre son époque, Molière, Marie-Antoinette, ou la Tour Eiffel, pour un voyage à travers le temps. http://www.konfidentiel-paris.com/

Hôtel Design Secret, et si vous passiez la nuit dans un monument historique parisien ? Le Moulin Rouge, l'Opéra, la Tour Eiffel ( oui encore elle, Paris se résume à elle, c'est comme ça, vous vous y ferez ). http://www.hotel-design-secret-de-paris.com


Ainsi que le site Day Use Hôtel, pour une location de chambre d'hôtel, à l'heure la journée, ou à l'après-midi, pour les urgences-calins qui ne sauraient attendre le soir.


Un dîner ?




La Régalade, " bistrot gastronomique ". Table très proches les unes des autres, presque ambiance cantine, mais je garde le souvenir d'un velouté de foie gras à se damner ! 49 avenue Jean Moulin 75014. 

Sur un arbre perché, un nid douillet, entre cuisine inventive ( quand on n'a pas la moindre idée de ce qu'il y a dans notre assiette ), et massage Shiatsu. J'avais aimé les mélanges de viandes et de poissons, et les épices inconnues. A choisir entre les balançoires pendues sous l'arbre, ou les cabanes dans ses branches. http://surunarbreperche.com/

La Créole, cuisine traditionnelle créole, dans un cadre typique. Ti'punch coco, columbo et blanc-manger sur nappe en madras. http://www.la-creole.fr/

Blue Elephant, un dépaysement impressionnant une fois la porte franchie. Bienvenue dans la jungle thaïlandaise ! Avec serveurs en costume traditionnel, et vaisselle typique. Cuisine aussi étonnante qu'épicée. Service voiturier très appréciable dans ce quartier. Je conseille le menu découverte, 5 entrées, 5 plats, et 5 desserts, pour goûter à toutes leurs spécialités. http://www.blueelephant.com/paris/

€€

La Romantica, une villa italienne à quelques minutes de Paris ( Clichy 92110 ). Fondez pour ses pattes fines roulées dans une meule de parmesan flambée à votre table. http://laromantica.fr/

Devant-vous, la tradition du Teppan Yaki : le chef japonais cuisine sur une plaque chauffante incrusté à la table. Plaisir du spectacle avant de commencer le repas. Attention, ce sont des tables de 6 ou 8 personnes, et ils les remplissent ( pas de tête-à-tête en amoureux, pas de sélection des voisins de table ). 80 rue de Richelieu, 75002.

€€€

Le Grand Venise, le haut de gamme de la restauration italienne, dans un cadre somptueux. Apéritif fait de dégustations d'huiles d'olive. Puis à prendre impérativement en entrée les Antipastis, 13 plats laissés à volonté à table. Mais gardez une place pour votre plat principal, votre dessert, et les gourmandises servies avec le café ( qui correspondent à 3 fois votre dessert ^^ ). Un festin très copieux, à éviter avant une sortie en club. 171 rue de la Convention, 75015.


Ainsi que les sites tels que La Fourchette, ou Sortir Au resto, ou les critiques gastronomiques sur les blogs des grands journaux ( Figaro, Express, voir Biba ), pour cibler un resto à proximité de votre lieu de sortie du soir, ou de votre hôtel.


Un déjeuner ?


Je me rends compte à l'écriture de cet article que je ne connais pas de restaurant à conseiller pour un déjeuner parisien. J'ai rarement eu l'occasion de déjeuner sur Paris, et j'avoue mon addiction pour les nuggets du MacDo ou pour la chaine Planet Sushi.

Pour un déjeuner parisien, je vous recommande donc les brasseries-bistrots typiques, en terrasse l'été.
Zinc, machine à bière pression, tables rondes avec parasols et cendriers publicitaires, banquettes en skaï, serveur en tablier blanc, steak tartare-frites-1 feuille de salade-1 rondelle de tomate-crème brûlées ou fondant au chocolat-café.
A choisir au coup de coeur, en flânant dans les rues, sans recherche de standing, mais de tradition parisienne.
Pour les cinéphiles : café des Deux Moulins, 15 rue Lepic, 75018, où travaille Amélie Poulain dans son film éponyme.


Un goûter ?


Des macarons, Ladurée ou Pierre Hermé, choisis ton camp camarade !

Une pâtisserie chez Carette, Trocadéro ou Place des Vosges, en terrasse aux beaux jours.

Une glace Berthillon, en cornet à emporter, et à lé... déguster à pied sur les quais de seine.



Un brunch dominical ?


€€

Pershing Hall, ( le restaurant de l'hôtel du même nom, qui n'est pas réservé aux clients des chambres ). Pour se régaler dans une cour intérieur d'immeuble moquettée ( la surprise à l'arrivée ! ), sous une verrière, et décorée d'un mur végétal. http://pershinghall.com/fr/restaurant.html
( à lire chez  Blissinthecity, chez Angie, chez Une fille tout simplement, et chez Ellea. Contrairement à ce que ces témoignages pourraient laisser croire, ce brunch n'est pas réservé aux filles ^^ ).

D'autres brunch sur OùBruncher.com.


Un bar ? 


Le Latin Corner, clientèle féminines ( hommes acceptés si accompagnés ), moyenne d'âge 18 ans - 18 ans et 1 jour, ambiance enterrement de vie de jeune fille, entre clientèle en délire, et gogo danceur en string. Pour un verre gratuit, on laisse son soutien-gorge à l'entrée ( précision : on se le fait " voler " par Hercule, le gogo bodybuildé aux dents émail diamant ). Puis on commande un cocktail au nom évocateur, pour finir par le " Sperme du serveur ", une bombe de chantilly, servie SUR le gogo danseur. En fin de soirée l'ambiance monte autant que le QI baisse, et qu'est-ce que c'est bon ce bain de niaiseries ! 12 rue de la Huchette, 75005.

L'Urgence Bar, pour boire son cocktail dans un biberon ! Ambiance école de médecine, et cocktails réputés. http://www.urgencebar.com/

Le Bar, recommandé en commentaire par Alexis de Facebook pour son ambiance sulfureuse, proche de celle d'un club libertin. 27 rue Condé, 75006.



Une après-midi shopping ?


Passage obligatoire par la boutique Chantal Thomass rue Saint-Honoré. Un boudoir érochic dans le ton habituel de la marque : le velours rose.

La Musardine, librairie érotique et éditeur d'ouvrages sur ce thème ( série " Osez..." ).


Un Love Store ?

Finis les sex shop glauque de Pigale ! Le commerce érotique se modernise, s'embellit, et se féminise. Le rideau noir devient un cocon glamour.
Passage du désir, Yoba, 1969, Dollhouse, Concorde.


Un spa ?


Envie de la détente d'un spa pour vous remettre de votre folle soirée, mais pas d'un sauna libertin, pour des infrastructures plus professionnelles, et des prestations verticales à la carte ?
Voici une liste de spa que j'ai beaucoup appréciés, à chaque fois pour des formules hammam ( savon noir, gommages exfoliant, etc...) + massages.

J'insiste sur le fait qu'il s'agit de spa verticaux ! Et d'esthéticiennes, masseuses, modeleuses, manucureuses, coiffeuses, employées de spa, etc... pas un autre métier...
Il est parfois possible de privatiser le hammam ou d'avoir une cabine double-place pour les soins à la carte. Mais toute dérive ne serait je le pense ( je l'espère ! ) non-tolérée.

Les bains du marais, service voiturier, restauration. Attentions journées mixtes et non-mixtes.

La sultane de saba, testé rue Boissière, réservé aux femmes.

L'escale orientale, hammam privatif pour 1 à 6 personnes. Cabine de soins double-place.

Les accès aux hammams et les soins à la carte de ces spa ne se font que sur réservation.


Guide de survie parisienne :


Le trafic.
Un cauchemar quand on n'est pas blindé depuis sa naissance ( et qu'on traite cela par le mépris profond ^^ )... Le site qui nous sauvera : Sytadin, l'état du trafic en temps réel, pour connaitre les points de travaux, les quais de seine inondés, les portes de périf' fermées pour les manifs', etc...
A bannir : les abords des stades et des Champs Elysées les soirs d'évènements sportifs.
Prévoyez large, voir très large aux heures de pointes, c'est à dire tout le temps sauf entre 11h et 15h, et après 21h. Oubliez le temps indiqué par votre GPS, il vous ment. Toujours.
En parlant de GPS : on ne lui programme pas le lieu où l'on souhaite aller, mais le parking public correspondant à ce lieu ( à chercher sur le net avant de partir ). Sinon vous pourrez tourner longtemps après être passé devant votre lieux de sortie... Sauf quartiers exceptionnels où on peut envisager de se garer à moins de 1 500m, c'est à dire de l'autre côté du périf'.



Le métro.
Je recommande le métro pour vos villégiatures de journées ( ticket à la journée, ou pass week-end ), mais pas le soir, le métro fermant plus tôt que les clubs, et ré-ouvrant plus tard. Faites appeler votre taxi par le club, ils ont l'habitude.



Le vélib.
Ne choisissez pas ceux qui, dans leur garage de stockage, ont leur selle retournée vers l'arrière par leur précédent utilisateur, c'est le code pour dire qu'il roule mal, et prévenir les agents d'entretien de le retirer du garage de stockage quand ils y passeront.
L'inconvénient du vélib c'est qu'il n'y en a jamais à la station où l'on souhaitait les prendre, et que la station où l'on souhaitait les poser est pleine. Mais zen, c'est le week-end, on roule jusqu'à la station suivant, heureusement il y en a beaucoup.


L'Autolib.
C'est tout nouveau, il n'y a pas encore beaucoup de stations. Et surtout pas de système de poteau rétractable pour empêcher les autres voitures de se garer sur ces places ( je n'ai pas encore vu une seule station Autolib respectée...). Donc risque de ne pas pouvoir déposer l'Autolib et de devoir aller à la station ( beaucoup ) plus loin. ( et là c'est franchement plus embêtant qu'un Vélib...)
A utiliser dans quelques temps, quand le système sera mieux rôdé.



Les gares ou aéroports.
Toutes les gares de paris intra-muros sont reliées au métro. Orly et Roissy aussi, mais sont bien plus loin, et par navette avant l'accès au métro. Comptez parfois plus d'1h pour votre trajet hôtel-aéroport.


Disneyland ?
On m'a demandé mon avis sur une association week-end libertin/journée à disney ? Je ne le recommande pas. Disney c'est physiquement épuisant, je vous vois mal sortir en club après une journée de marche et de files d'attente. C'est surtout une longue journée si on veut optimiser le ticket d'entrée, en partant tôt le matin ( exit la grasse mat, et disney c'est en grande couronne, il faut y aller.. ), et en faisant la fermeture du soir.
Préférez les flâneries dans paris, avec pauses dèj/goûters/photos/banc public et ses pigeons, vous serez encore en forme le soir.




Merci à mes amis ou connaissances parisiennes pour leur aide à l'écriture de cet article, ou pour les liens piqués chez eux ^^.