28 juillet 2012

Le bon coin... libertin ?

En pleine flânerie sur le bon coin, le fameux site de ventes, gratuit et sans commission, à la recherche de petites ardoises à planter pour nommer mes plantations ( notez l'importance du truc ! promis je relève le niveau à la rentrée ), une idée me vient.



Est-ce que ça se vend/achète sur le bon coin un club libertin ???

Le principe de ce site est justement de pouvoir absolument tout vendre/acheter. Alors pourquoi pas.

Je réinitialise ma recherche, tapant tout simplement " club libertin " dans " toute la France ". Je m'attendais à un message courtois du style " aucun bien ne correspond à votre recherche ". Ou à un humoristique " libellé de recherche inconnu ".

Et bien non !

Il y a bien des clubs libertins à vendre sur le bon coin ! Et pas moins de 7 ou 8 à l'heure où j'écris ce message !

J'étais loin de me douter de ce résultat ! Pensant que le commerce de club libertin était plutôt discret, assez fermé dans le milieu. Un ami d'ami qui reprend le flambeau, ou une transmission familiale, ou des annonces passées dans la presse spécialisée.

Mais finalement c'est comme un restaurant ou une boutique de vêtements : quand le propriétaire arrive en âge de la retraite, ou souhaite changer de métier ou de région, tout simplement, il vend son établissement. Logique en fait...


Pour ceux qui se sentiraient pousser une nouvelle vocation :

- au Boulou dans les Pyrénées Orientales
- à Montpellier ou à Pèzenas dans l'Hérault
- à Roumazières-Loubert en Charente
- à Montluçon dans l'Allier
- à Saint-Malo en Ille-et-Vilaine
- à Nice dans les Alpes Maritimes
- à Grécourt dans la somme


( ces liens ne seront plus valide à expirations de leurs annonces respectives, peut être en trouverons-nous de nouveaux d'ici quelques semaines ! )


Combien d'entre vous seraient potentiellement intéressés par ce métier assez particulier ?
Et prêts à changer de région pour cela ?
Ou préféreriez-vous tout commencer à zéro par l'achat de murs ou d'un terrain dans votre région ?

10 juillet 2012

* Club * The Mask

 Reprise du club Nautilus depuis octobre 2011.


Y aller, se garer :

Parking de la place de la Bourse à une rue du club.

Accueil :

Chaleureux, par le serveur masqué ( c'est le thème du club comme son nom l'indique ).
A relevé : son honnêteté de prévenir que " ce soir c'est très calme ", avant que je n'entre ( donc avant que je ne m'engage à régler la soirée, qu'elle soit réussie ou non ). C'est assez rare qu'un patron prenne le risque de perdre un client par son honnêteté.

Déco :

La déco du rez-de-chaussée a été revue, dans un style Baroque-Vénitien, sombre, mais réussit.
Le sous-sol est resté le même ( et tant mieux, la pièce blanche et les " yeux " aux plafonds étaient les points forts du Nautilus ).

Piste de danse :

Minuscule, et au sous-sol, sans DJ.

Coins câlins :

 Au rez-de-chaussée : Plusieurs niches communicantes, dont la dernière est la plus grande. Un grillage servant de cage, et un glory hole.

Au sous-sol : La pièce aseptisée blanche ( pour jouer au docteur ? ), et la pièce noire surveillée par ses mystérieux " yeux " au plafond.

Douche : 

Belle salle de bain, douche à l'italienne et bidet, serviettes et produits d'hygiène en grande quantité.

Bar : 

Une conso avec l'entrée. Buffet de fruits et bonbons.

Restaurant : 

Pas de restauration.

 Clientèle :

 A ma visite  ( un mercredi soir de juin ) nous étions 4 clients dans le club. Impossible donc d'avoir un avis objectif sur la clientèle.

Ambiance :

( voir " clientèle " )

Points positifs :

L'accueil.
Le concept des masques, avec un stock sur place pour prêter aux clients.
La taille honorable des 2 coins câlins du bas.

Points négatifs :

La fréquentation quasi-nulle en soir de semaine. 
Le port du masque non-obligatoire ( et donc non porté par les clients déjà présents quand je suis arrivée, avec mon masque ).
La piste de danse en bas. Dommage de ne pas avoir profité des travaux pour la mettre en haut, à la place du lounge face au bar. Ce qui aurait permis de faire un 3ème coin câlin en bas.
La présence des tables basses face aux coins câlins en niche au rez-de-chaussée. Elles occupent inutilement la place, encourageant les clients à y venir avec leurs verres, qui risquent d'être renversés, là où l'on marche pieds nus.
Les tarifs de l'après-midi toujours aussi élevés.
L'absence de soirée ouvertes à tous ( diabolisation plutôt que gestion des hommes seuls, c'est dommage ).

Y retourner ? :

Certainement un vendredi ou samedi soir, par curiosité.
Pour vivre une réelle soirée masquée ( le serveur m'ayant assuré que le week end, les clients jouent le jeu du port du masque ).
Et pour savoir si, comme le prétend la réputation, le Mask porte réellement attention à la sélection de sa clientèle. Je suis assez septique à ce sujet, donc à voir !



A noter que l'entrée est offerte les mercredi et jeudi soir, jusqu'à fin septembre, sur téléchargement de l'invitation via leur site.
( le site note " 30 juin ", mais l'invitation une fois téléchargée note jusqu'au 30 septembre, à voir avec le club donc ).