8 mars 2016

La surprise

Ce texte m'est confié par une personne adorable, que je suis heureuse de compter maintenant parmi mes Amis libertins. Elle aime mettre par écrit les moments forts qui ne s'oublient pas. Comme cette soirée où nous nous rencontrions pour la première fois. 

C'est une soirée qui fait suite à sa rencontre avec F., surnommé " petit chat " pour elle, " Lapin Goormand " pour moi, il s'y fait je vous rassure ! Une rencontre publiée en deux parties, une histoire de chambre d'hôtel, et de langue...
Et d'un premier trio grandement mené avec un invité :  H., qu'elle raconte ici. ( j'en serais presque jalouse ! )

F. et H. m'avaient parlé avec tant d'enthousiasme de cette personne, que je n'ai pas été étonnée de recevoir un mail de sa part, peu de temps après leur soirée.
Voici son récit.








Une grosse pause libertinesque, associée à une envie de faire plaisir à mon gentil amant (celui qui m'a offert mon premier trio ô combien sulfureux pour la néophyte que je suis) me poussent à rendre à celui que j'appelle mon petit chat, la monnaie de sa pièce. 
Du désir, du plaisir, du bonheur partagé et des orgasmes. 
 
La libertine en herbe que je suis a-t-elle la capacité (j'allais écrire "les couilles") d'organiser une soirée haute en couleur et en charme, une sortie de route (pour moi tout au moins) digne de ce nom? L'envie de faire plaisir et de me faire plaisir est la plus forte et je m'y attelle vaillamment. 
 
Je contacte Camille, amante de longue date du petit chat, et je lui explique ce que j'envisage. Bien que je ne la connaisse pas du tout, elle est adorable avec moi et me prodigue moult conseils. Quid de la jalousie larvée entre femmes libertines qui se partagent les mêmes amants? Ce n'est absolument le cas ici et nous devisons comme de vieilles copines. Elle est partante tout de suite, je lui précise que je ne suis absolument pas bi, et je sais qu'elle non plus. Nous envisageons ensemble différentes possibilités de scenarios, et de lieux. Le tout tombe lamentablement à l'eau pour cause de contraintes familiales.
Pas grave, nous gardons l'idée dans un coin de cerveau. Deuxième loupé deux semaines plus tard, je ne suis pas disponible...

La troisième tentative est la bonne. 
F et moi avons rendez-vous pour la soirée dans un de ces apparts hotels que je trouve extrêmement bien conçus, jolis, discrets et de bon goût. Il prend la réservation et je demande à ma complice d'un soir si elle est disponible. Le timing est un peu serré, mais on va y arriver me dit elle. Elle est ma surprise, mon cadeau pour lui, elle le connait si bien! 
Emportée par mon élan (et aussi pour satisfaire ma gourmandise et celle de Camille) je contacte également le charmant et ô combien doué jeune homme qui fut ma surprise à moi lors de ce premier trio. Il est aussi un des amants de Camille. H est partant, je trépigne...

Les choses se mettent en place, je sais que nous ne pouvons passer qu'une excellente soirée. Nous mettons ensemble au point la logistique: que manger? que boire? L'appétit des corps, c'est bien , celui des estomacs, ce n'est pas mal non plus. Chacun y va de sa petite contribution, foie gras maison, blanc liquoreux, tartes salées, salade et pâtisseries sont au menu.
 
Jour J, je prépare mes affaires avant d'aller au travail. Lingerie, bas, hauts talons.. 
Mais j'oublie les-dits talons chez moi et du coup, j'y repasse pour les récupérer. 
Tant que j'y suis je prends une douche. F est dingue de ma peau, alors je triche un peu en la rendant encore plus douce avec de l'huile sèche, je retouche mon make-up, je me fais de grands yeux, et je laisse ma bouche nue.

Je pars, je suis en retard, Camille aussi. Je fais trainer un peu F à son bureau le temps que tout le monde arrive. Je suis la première, je récupère les clés de l'appartement, je contacte mes complices pour leur indiquer l'endroit. 
Ils arrivent l'un et l'autre, je connais déjà H qui file sous la douche, Camille arrive ensuite, elle est aussi sympa qu'en ligne. Elle pourrait être une copine dans ma vie ordinaire. C'est aussi une libertine bien plus expérimentée que je ne le suis. C'est mon premier quatuor et sa facilité à se mettre nue devant moi pour aller prendre sa douche me désarçonne un peu, puis je me dis qu'après tout, nous serons tous nus très bientôt, alors je fais comme elle et j'enfile ma lingerie, mes bas et mes talons sans (trop de) gène.
 
Nous voilà tous les 3 prêts, F est sur le chemin. C'est assez comique ces deux filles en lingerie et cet homme (qui a l'air stoïque pour le moment ) qui papotent dans le salon comme si de rien n'était !
Comment faire? J'ai très envie de masquer F pour le faire frissonner. Camille s'installe sans culotte les jambes grandes ouvertes sur le lit. Il va devoir la reconnaître au toucher, à la léchouille ! Quant à H, il se planque dans le placard de la chambre, pour ne rien perdre du spectacle.

Un SMS, ça y est F arrive ! Tout est en place, et je lui ouvre la porte. Il est beau et pimpant comme à son habitude, son sourire me remue les tripes et je fonds quand il m'embrasse et me dit que je suis belle.
 
Il se débarrasse de son manteau, je lui pose mon masque sur les yeux, et je le déshabille dans le salon. Il est perplexe, et j'entends presque les engrenages de son cerveau tourner les uns sur les autres. Il se demande à quelle sauce il va être mangé..
 
Je souffle la phrase fatidique à son oreille, celle qui m'avait fait lâcher prise lors du trio qu'il m'avait organisé, et pour lequel je n'étais pas au courant : "Est-ce que tu me fais confiance ?"
Il répond que oui, alors, je le prends par les deux mains et je le guide à reculons dans le couloir, puis dans la chambre. L'adrénaline pulse dans mes veines et je découvre ce plaisir inédit : donner, faire plaisir, surprendre, offrir à l'autre.
Dans la chambre, Camille est là, toujours offerte, elle me sourit, je lui fais un clin d'œil en retour. 
 
J'installe F à quatre pattes sur le lit, je me colle contre lui, et je guide sa langue vers la vulve de ma complice de ce soir... Je lui parle, je lui dis de la lécher... Il sait que ce n'est pas moi, puisque je suis collée contre son dos. Il met quelques coups de langue, il a l'air ravi. Il doit penser que je suis dingue, je suis quasiment certaine qu'il a reconnu sa maîtresse de longue date. Il lèche encore...
 
Je lui demande s'il veut voir, et lorsqu'il acquiesce, je lui ôte son masque.
Il est ravi, quel homme ne le serait pas dans sa situation ? Il me dit que je suis folle d'avoir organisé ça, qu'il est trop content.
C'est le moment que je choisis pour lui dire que ce n'est pas tout et pour faire coulisser la porte du placard... Tout le monde éclate de rire!
Je suis ravie, la surprise est complète.
 
La suite... C'est une magnifique soirée, une de celles dont je vais me rappeler très longtemps. Une de celles dont le souvenir et l'adrénaline vont me transporter des jours et des semaines. Je ne suis pas une vraie libertine, je n'ai pas l'habitude de ce genre de choses, et la rareté de ce genre de rencontre suffit à nourrir mon imaginaire pendant très longtemps.
Du sexe à quatre, pas de deux plus deux, puisque personne n'est en couple avec personne, mais un vrai quatuor. Des images qui vont me hanter longtemps.
 
Moi allongée sur le dos avec la queue de F dans la bouche, pendant qu'H ôte mes talons, glisse sa langue sur mon clitoris et ses doigts dans mon intimité, tandis que lui même se fait sucer par Camille.
Cette double fellation dont H rêve que Camille et moi lui offrons.
Camille et moi, tête bêche sur le lit, en train de nous faire lécher, et de jouir de concert.
Moi prise en levrette par H, qui me plaque la tête sur le lit, alors que je suce F.
Moi, prise en cuillère par F, avec H qui me titille le clitoris, ou qui me cache les yeux ou qui tient ma gorge ou mes mains.
Camille à califourchon sur H, moi qui regarde. 
L'orgasme violent qui me secoue à tel point que j'en pleure, lorsque je me masturbe le clitoris avec un vibro tandis que F, me doigte furieusement.
La jouissance de F, alors que je suis assise sur sa bouche, et que Camille  le suce avec ardeur et technique.
Des câlins, des baisers, des rires... Et un foie gras d'anthologie !!
Un retour chez moi tard dans la nuit, le corps et l'esprit repu. Le cerveau à l'envers, dévastée de plaisir, remplie de gratitude pour tout ce partage.
 
 
 
 
 

 


 
 
Je remercie l'auteure de m'avoir confié son texte, ainsi que sa confiance pour la réussite de cette surprise.
Et je les remercie tous les 3 pour ces superbes moments passés ensemble, à accompagner notre amie dans sa découverte du libertinage. L'équipe était belle ce soir là !

5 commentaires:

  1. Voilà une soirée rare, de celles dont on se souvient toute sa vie.

    Juste un mot : magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte sur toi pour remercier comme il se doit notre nouvelle amie de cette belle soirée que son imagination nous a offerte.
      Quoi que... on m'a dit que c'était déjà le cas ^^

      Supprimer
  2. Oh le joli récit... Et comme me disait la GO sur FB, le fait de connaître les TOUS les protagonistes, fait galoper l'imagination.... :)

    RépondreSupprimer
  3. que c'est joliment écrit, que ça donne envie de vivre la même chose...

    RépondreSupprimer