21 octobre 2017

La Divine Alcôve, bar-restaurant pour couples


Malgré de nombreuses invitations, je n'étais pas encore allée découvrir la Divine Alcôve, ce bar et restaurant pour couples ouvert depuis bientôt deux ans. L'idée de l'exclusion, plutôt que de la sélection des hommes seuls ne correspond pas à ma vision du libertinage pour tous. Ni à mes goûts personnels en matière de sexualité plurielle. Et les tarifs élevés de la carte me faisaient craindre une déception culinaire, pour des prix justifiés uniquement par un concept unique à Paris ( et en France ).

C'est à l'occasion d'une soirée organisée dans cet établissement, privatisé pour l'occasion un soir de fermeture, que j'ai pu visiter cet endroit. Agréablement surprise, je décidais d'y retourner deux jours plus tard pour le découvrir dans sa configuration habituelle de bar et restaurant pour couples.




Une entrée discrète dans un quartier agréable, l'accueil est très chaleureux. Nous sommes invités à laisser nos manteaux et à prendre place à table. Ce sont de petites tables alignées, les femmes sont sur la banquette, leurs compagnons sur des fauteuils face à elles.
Petit conseil : à la réservation demander une des deux tables qui sont en angle, pour être plus proches l'un de l'autre, et éviter cette fichue table qui vous sépare et vous prive d'une proximité si précieuse et excitante, nécessaire pour une soirée coquine.

Le gérant nous présente sa carte de cocktails d'une variété impressionnante, et qu'il peut adapter à la demande. Je lui ai fait part de mon goût pour les cocktails particulièrement sucrés, et son barman m'a concocté un mélange de fruits et de sirops bon comme un dessert !
Les entrées et plats nous sont détaillés, tous donnent envie, surtout les saveurs exotiques, lait de coco, curry, épices... Avec une mention spéciale pour la burrata crémeuse.

Le restaurant affiche vite complet, quelques couples sont même debouts au bar pour un verre en attendant qu'une table se libère pour dîner. A part un habitué à qui le jean est autorisé, tous sont sur leur 31, dress code de club, robe et escarpins pour les dames, tenue de ville en chemise pour les hommes. Plus tard dans la soirée les corsets et porte-jarretelles apparaitront au fur et à mesure que les robes tomberont. Un privilège réservé aux femmes, leurs compagnons doivent malheureusement rester habillés.

Nos voisins de table semblent tous être des habitués du libertinage, fréquentant clubs ou soirées privées. On échange nos adresses, nos expériences et anecdotes. Assez peu sur les pratiques de chacun, cela reste discret, comme à découvrir plus tard, si affinités ? Je n'ai pas vu de rapprochement entre certains voisins de table, peut-être des échanges de numéros ou de pseudos sur les sites de rencontres pour se recontacter ensuite ? Ou l'attente des danses qui peuvent suivre le repas devant le bar ?
Nos voisins comprennent vite que nous ne sommes pas là dans le but de draguer d'autres couples, eux-même d'ailleurs préfèrent aussi les ambiances mixtes plus débridées.

Le dîner est délicieux et se déroule au son d'une musique lounge qui évoluera progressivement vers une musique plus dansante. Deux ou trois femmes, venues en groupe avec leurs compagnons, investiront la barre de pôle-danse en lingerie.

Et cette fichue table qui nous sépare... Le repas terminé, l'envie de se rapprocher en devient frustrante ! Un court passage au bar pour pouvoir enfin s'embrasser, nous récupérons nos manteaux. Une dernière attention des gérants qui nous offrent un digestif pour l'anniversaire que nous fêtons ce soir là, et nous rentrons, profiter de nous, après cet excellent dîner.




Je suis maintenant rassurée sur les tarifs élevés de la carte : ils sont parfaitement justifiés par la qualité des cocktails et du repas, ainsi que par la convivialité des gérants.
La contrainte de devoir se déplacer pour poursuivre la soirée, avec ce " temps mort " qui fait retomber l'ambiance sensuelle et érotique créée pendant le repas, me fera privilégier la Divine Alcôve pour des premières rencontres organisées par recommandation ou par le net, plutôt que pour un before de soirée. L'idée de faire la connaissance d'une nouvelle personne, dans ce cadre inspirant, avec un repas délicieux, et l'opportunité de se revoir un autre soir me semble une parfaite utilisation de cet endroit.

En espérant un jour des soirées mixtes, un libertinage pour tous. Ainsi qu'un voiturier pour sécuriser l'arrivée d'une femme seule dans le cadre d'un RDV donné à l'entrée de l'établissement.
Je recommande également la Divine Alcôve aux organisateurs d'évènementiel qui recherchent un lieu cosy, un bar-restaurant de qualité, et un service aux petits soins.
Je souhaite une excellente continuation à la Divine Alcôve, et à très vite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire